" /> Huawei doit dire adieu à Android et à tous les services de Google : Play Store, Gmail, Maps, YouTube… | Sendigital
Culture techTechTrucs et Astuces

Huawei doit dire adieu à Android et à tous les services de Google : Play Store, Gmail, Maps, YouTube…

Après un billet de Reuteurs annonçant que Huawei pourrait perdre sa licence Android à la suite de la guerre entre le gouvernement de Donald Trump et le fabricant chinois, The Verge confirme la nouvelle.

Deuxième confirmation alors que le compte Twitter officiel d’Android indique que Huawei perd immédiatement le droit d’utiliser les prochaines versions d’Android et que tous les services de Google seront inaccessibles sur les prochains smartphones de la marque, comprenant le Google Play Store, bien sûr, mais également Gmail, Google Maps, ou encore YouTube.

For Huawei users' questions regarding our steps to comply w/ the recent US government actions: We assure you while we are complying with all US gov't requirements, services like Google Play & security from Google Play Protect will keep functioning on your existing Huawei device.

— Android (@Android) May 20, 2019

La décision intervient alors que Donald Trump a annoncé la semaine dernière d’importantes restrictions aux sociétés américaines dans le commerce avec des entreprises étrangères jugées dangereuses pour la sécurité nationale, comme c’est le cas de Huawei, accusé par les américains d’espionnage au profit du gouvernement chinois.

D’ailleurs, en plus de perdre Android, Huawei devra faire une croix sur Intel et Qualcomm, qui ont eux aussi dû stopper toute relation avec le fabricant chinois suite à la décision américaine. Ce devrait être moins impactant pour Huawei, qui fabrique depuis plusieurs années ses propres puces pour ses produits, même si Intel fournit des puces de serveurs ainsi que les processeurs pour les ordinateurs portables de Huawei, et que Qualcomm fournit quelques puces destinées aux mobiles du constructeur chinois.

Coup dur pour Huawei

Avec l’interruption des services Google chez Huawei (mais aussi Honor), la marque chinoise va devoir trouver une alternative. La firme travaille depuis plusieurs années sur un système d’exploitation maison, et annonçait en mars dernier que celui-ci était prêt si une telle situation venait à arriver.

De plus, en attendant de délivrer son alternative « maison » à Android, Huawei peut toujours utiliser la version open source d’Android AOSP, mais la marque ne devra pas compter sur Android Q, la prochaine mise à jour majeure du système d’exploitation mobile de Google.

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Close