GamingMarquesPCProduitsTÉLÉPHONIETests

Test de la Logitech G502 X : une évolution timide, une recette toujours efficace

70views

La G502 X est la nouvelle version de la souris la plus populaire de Logitech G. Cette nouvelle itération ne révolutionne pas le genre, mais apporte quelques nouveautés bienvenues à un modèle qui n’avait pas évolué depuis maintenant plusieurs années.

Logitech G502 X
Source : Edouard Patout pour Frandroid

La souris gamer Logitech G502 X se positionne comme une souris multigenre, analogue à la Basilisk de Razer avec laquelle elle partage de nombreux points communs. Elle conserve la forme ergonomique de son ainée tout en se montrant bien plus légère avec plus de 30 g de moins sur la balance.

Elle conserve le même capteur optique, mais se pare de nouveaux interrupteurs optomécaniques et d’un bouton « sniper » revu et amovible. Le prix reste inchangé avec une souris proposée autour des 90 euros et également disponible dans deux déclinaisons sans-fil.

Une évolution vers la légèreté

Dès la sortie de la boite, la G502 X détonne un peu par rapport à sa grande sœur, mais également face à la concurrence. En effet, par son poids et les matériaux utilisés, le nouveau modèle fait un peu trop « jouet » à notre goût et surtout moins premium, tout particulièrement face à la Basilisk V3 de Razer.

La souris est entièrement construite en plastique et mélange des zones mattes sur le dessus, avec quelques inserts et boutons brillants. Sa forme générale a été retravaillée légèrement, mais cela reste très subtil et c’est plutôt la forme, la taille et le positionnement des différents boutons qui ont réellement évolué.

Logitech G502 X
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Cette nouvelle itération tombe encore parfaitement au creux de la main, s’adressera uniquement aux gauchers et tout particulièrement aux adeptes de la prise en main palm grip. Néanmoins, si on la compare à la Basilisk V3, le positionnement de la main y est un peu moins naturel, du moins dans notre cas. De plus, les rainures de la coque sont légèrement perceptibles une fois la main en place sur la souris. Dommage.

Logitech G502 X
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Les deux clics principaux qui sont, on le rappelle, équipés d’interrupteurs optomécaniques se montrent particulièrement réactifs et agréables à utiliser. Ils sont toutefois un peu trop étroits à notre goût sur la partie avant, ce qui pourra déranger certains utilisateurs et pourrait même déclencher des appuis non désirés sur le bouton latéral.

En effet, la G502 X dispose toujours de deux boutons supplémentaires le long du clic gauche. Si celui le plus en avant n’a pas évolué, le second, le plus reculé, est bien plus imposant. À tel point qu’il pourra même être activé avec le pouce ou la seconde phalange de l’index après un peu d’entrainement. Ces deux boutons sont d’ailleurs l’un des principaux arguments du modèle de Logitech par rapport à sa concurrente chez Razer.

Logitech G502 X
Source : Edouard Patout pour Frandroid

La molette débrayable est toujours de la partie et a été légèrement retravaillée. Elle se montre visuellement plus discrète et dispose toujours de clics latéraux et d’un bouton mécanique permettant de basculer entre le mode cranté et le mode libre. Le clic de cette dernière et un peu trop dur et surtout, ses crans sont bien marqués, mais très bruyants. Notez qu’un autre bouton personnalisable est présent derrière le sélecteur de mode de la molette.

Logitech G502 X
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Les deux tranches latérales se parent d’un revêtement en caoutchouc particulièrement bien intégré et améliorant le maintien de la souris entre les doigts. Du côté gauche, on profite d’une ailette pour le pouce, de deux boutons très réactifs tombant parfaitement sous ce dernier. Ils sont accompagnés du traditionnel bouton permettant de baisser la sensibilité du capteur à la volée. Celui-ci est légèrement plus accessible que chez Razer et peut maintenant être retiré et remplacement par bouton non activable, si vous n’en avez pas besoin.

Logitech G502 X
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Par ailleurs, nous n’avons jusque-là pas abordé l’éclairage RGB tout simplement parce que la G502 X n’en est pas équipé. Comme souvent, l’objectif est ici de gagner quelques précieux grammes sur la balance et c’est une stratégie adoptée par de plus en plus de constructeurs.

Le dessous du châssis est très étonnant, tant il est dépouillé de tout artifice. On y trouve les 4 patins PTFE et le discret capteur optique. La connectique de la souris est assurée par un câble non tressé d’environ 1,8 m. Par ailleurs, on ne s’explique pas le choix de Logitech de ne pas proposer un câble tressé ultra-souple, bien que celui qui équipe la G502 X semble se faire assez vite oublier.

Logitech G502 X
Source : Edouard Patout pour Frandroid

La G502 X ne révolutionne pas la gamme du constructeur, mais évolue dans le bon sens en perdant un peu de poids pour ainsi ne pas dépasser les 90 g sur la balance. Pour le reste, la souris ne diffère pas réellement de la G502 Hero, si ce n’est quelques légers ajustements de design et d’ergonomie.

G Hub, simple et efficace pour gérer les fonctions de la G502 X

Le pilote G Hub qui accompagne la G502 X se montre clair et concis. L’interface épurée va à l’essentiel et permet dans un premier temps de personnaliser les différents paliers de sensibilité du capteur optique. Comment souvent, jusqu’à cinq paliers différents pourront être créés et l’on pourra également définir une sensibilité spécifique pour le bouton « sniper ».

Logitech G502 X

Le second onglet est dédié à la personnalisation des multiples boutons de la souris. Au total, c’est donc pas moins de 13 boutons qui pourront être personnalisés grâce à de nombreuses fonctionnalités allant du simple raccourci clavier aux macros qui peuvent être enregistrées au sein de l’outil.

Logitech G502 X

Les différents réglages peuvent être sauvegardés dans des profils que l’on vient associer à nos jeux et applications afin d’adapter le fonctionnement de la souris en fonction des usages. La G502 X dispose par ailleurs d’une mémoire intégrée qui permet de se passer du G Hub dans certains cas.

Des performances inchangées

Si les autres constructeurs cherchent à améliorer leurs capteurs optiques au fil des générations, ce n’est pas le cas de Logitech qui conserve le Hero 25K déjà présent sur la génération précédente de la G502 ou encore sur la G Pro X Superlight. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose puisque c’est un capteur tout à fait adapté pour un usage vidéoludique axé sur les performances.

Logitech G502 X
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Sur le papier, il s’agit d’un capteur optique capable de monter à une sensibilité de 25 600 DPI tout en encaissant des accélérations de 40 G avec une vitesse de 400 IPS. Difficile de le mettre à genou en jeu, même pour les utilisateurs les plus exigeants. Très logiquement, ce capteur se montre très précis et pour également permettre une utilisation bureautique avancée qui profitera des nombreux boutons de la G502 X.

Comme à notre habitude, nous avons mis à l’épreuve la G502 X sur plusieurs jeux et notamment des FPS. Ce n’est à notre sens pas son genre de prédilection par sa forme et son poids encore un peu trop élevé à notre goût. Elle reste néanmoins une valeur sûre pour les utilisateurs à la recherche d’une souris confortable et taillée pour la quasi-totalité des genres de jeux du marché.

Logitech G502 X
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Les joueurs de MOBA ou MMO y trouveront logiquement leur compte mais si ce sont les FPS qui vous intéressent, il pourrait être plus intéressant de vous tourner vers un modèle différent. On pense notamment à la DeathAdder V3 Pro récemment testée ou encore à l’excellente G Pro Superlight pour rester chez les Suisses.

Prix et disponibilité de la souris Logitech G502 X

La souris Logitech G502 X est disponible au prix conseillé de 90 euros.

Via Frandroid

Leave a Response