MarquesProduitsTÉLÉPHONIETesla

Tesla fait la chasse aux boutons physiques et ce n’est pas l’idée la plus sensée

43views

Tesla a retiré les commodos des nouvelles Model S et X, mais cela ne serait que le début. Selon une source proche des chaînes d’approvisionnement de Tesla en Chine, les Model 3 et Model Y échangeraient leurs commodos pour des boutons tactiles.

Tesla Model S Plaid // Source : Tesla
Tesla Model S Plaid // Source : Tesla

Si vous avez déjà conduit une voiture électrique Tesla, en particulier un Model 3 ou un Model Y, vous avez certainement été surpris par le tableau de bord. De petits boutons sont intégrés au volant, il y a deux commodos derrière le volant et tout le reste est contrôlé par le grand écran tactile de 15 pouces trônant au milieu de la console centrale. Vous ne trouverez que du plastique là où vous chercherez d’instinct les commandes de la climatisation, du système audio ou n’importe quelle fonction.

Sur un Model 3 et Model Y, le commodo de gauche est principalement utilisé pour les clignotants, mais il peut également être utilisé pour activer ou faire clignoter les feux de route de la voiture. Le bouton à l’extrémité du commodo fait apparaître les commandes d’essuie-glace. Quant au commodo de droite, il sert à changer de vitesse, à activer l’Autopilot et à mettre le véhicule en mode parking. Le bouton peut par ailleurs être utilisé pour activer le freinage d’urgence du véhicule en le maintenant enfoncé.

Des boutons tactiles sur le volant, adieu les commodos

D’après ChrisZheng001, une source proche des chaînes d’approvisionnement de Tesla en Chine, les Model 3 et Model Y auraient droit à un nouveau volant en 2023. Le nouveau volant suivrait ce qui a déjà été fait sur la nouvelle Model S, avec le remplacement des commodos par des boutons tactiles sur le volant.

Tesla Model S
L’intérieur de la Tesla Model S // Source : Tesla

Cela pourrait aussi ressembler au volant du Tesla Semi. Ce camion électrique n’a pas de commodos, il a les mêmes boutons de contrôle sur le volant et la gestion de la vitesse (avant, arrière ou neutre) se fait sur l’écran tactile.

Semi
L’intérieur du Tesla Semi avec les deux énormes écrans // Source : Tesla

Logique de supprimer les commandes physiques

Dans la logique de Tesla, il semble logique de supprimer les boutons physiques. Tout d’abord, car cela permet d’effectuer des économies d’échelle et cela simplifie la production. De plus, le fabricant américain investi massivement dans son Autopilot, pour automatiser un maximum la conduite.

Tesla Mise à jour Noël – Frandroid – IMG_1444
L’interface des Model 3 et Model Y a déjà été refondue en décembre 2021 // Source : Frandroid

Un autre argument en faveur des commandes centralisées basées sur l’écran tactile est que les fonctions ne sont pas liées par des commandes physiques, le système peut continuellement être mis à jour — il est également indéniable qu’il permet une apparence minimaliste et épurée du tableau de bord.

Le tout tactile n’est pas forcément facile d’utilisation et sûr

Même après plusieurs mois à conduire une Tesla Model 3, l’utilisation de l’écran tactile central n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. On ne peut pas naviguer sur l’écran depuis les contrôles au volant, l’écran est bien souvent la seule option, malgré la présence de l’assistant vocal qui reste très perfectible.

Il suffit qu’un contact à appeler soit présent à plusieurs reprises dans votre répertoire pour compliquer une simple requête orale par exemple. Même constat pour lancer de la musique, faire une recherche de navigation, gérer la ventilation… L’utilisation de l’écran s’avère indispensable dans de nombreux cas. Pour autant, quelle que soit l’intuitivité de l’écran, un écran tactile ne semble pas aussi rapide et intuitif que le fait de tourner un bouton pour baisser le chauffage.

Récemment, une étude réalisée par le magazine automobile suédois Vi Bilägare montre que les boutons physiques sont beaucoup plus rapides à utiliser que les écrans tactiles. Par extension, les boutons sont moins gênants que les écrans tactiles et vous passerez moins de temps à détourner le regard de la route.

L’étude en question a intégré une douzaine de véhicules — la majorité étaient des voitures récentes dont les fonctions sont largement exécutées via des écrans tactiles — y compris la BMW iX, la Tesla Model 3, la SEAT Leon, la MG Marvel R et la Dacia Sandero, mais également une Volvo V70 de 2005 avec des commandes physiques traditionnelles.

Pour effectuer cette étude, le mécanisme a été la même pour toutes les voitures. Elles roulaient à 110 km/h, il fallait alors allumer les sièges chauffants, augmenter la température, lancer le dégivreur, allumer la radio… L’étude a monté qu’il ne fallait que 10 secondes aux conducteurs sur l’ancienne Volvo, alors qu’il fallait environ trois fois plus de temps aux conducteurs de la BMW iX, soit 30,4 secondes, et jusqu’à 44,9 secondes sur la MG Marvel R.

MG Marvel R
L’intérieur d’une MG Marvel R // Source : MG

L’augmentation du temps de l’utilisation des fonctions les plus élémentaires d’une voiture peut s’avérer dangereux. Dans l’étude, ils ont été jusqu’à calculer la distance parcourue par chaque voiture pendant que les utilisateurs manipulaient les commandes. Cela allait de seulement 306 mètres avec la Volvo cd 2005, et jusqu’à 1 372 mètres avec la MG Marvel R.

C’est plutôt logique, quel que soit le temps que vous pourriez prendre pour faire quelque chose, les boutons physiques vous permettent de le faire par le toucher. Ce qui signifie que vous n’avez pas nécessairement besoin de quitter la route des yeux.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Via Frandroid

Leave a Response