AppleAudioMarquesProduitsTÉLÉPHONIE

Keynote Apple : pas d’AirPods, pas de Mac, les absents ont-ils toujours tort ?

25views

Si la keynote de rentrée d’Apple a permis de découvrir les nouveaux iPhone 13, l’Apple Watch ou encore l’iPad mini et l’iPad, certains y ont brillé par leur absence. Attendus, les AirPods sont notamment restés en sourdine.

AirPods Pro et AirPods 2 // Source : Daniel Romero sur Unsplash

Comme on disait un temps à la télévision, on remercie ceux qui sont venus ce soir avant de citer ceux qui n’ont pas pu venir. La keynote de rentrée d’Apple a déroulé le tapis sans surprise à l’iPhone 13 et ses acolytes, ainsi qu’à l’Apple Watch. L’iPad mini et l’iPad se sont invités également à la fête.

Pour aller plus loin
Keynote Apple : le récap des annonces (iPhone 13, Watch Series 7, nouveaux iPad…)

En revanche, point d’AirPods ou AirPods Pro, pas plus que de MacBook et encore moins, pour les plus utopistes, d’Apple Glass ou d’Apple Car. Mais est-ce vraiment une surprise ?

Lien YouTube

Ceux qu’on n’attendait pas du tout

Évacuons tout de suite ce qui doit l’être : il n’y avait absolument aucune chance d’entendre parler de l’Apple Car — ou Projet Titan –, sans doute le plus important non-produit en cours d’élaboration « peut-être ou pas du tout ». Éventuellement entend-on parler de ceux qui quittent le navire quand bien même on ne sait pas vraiment ce qu’ils y faisaient. Alors, que Tim Cook arrive sur scène, même face à une salle vide, évoquer le sujet tiendrait de l’hérésie et susciterait quelques interrogations sur le devenir de l’ensemble.

Apple travaillerait sur un concept modulaire pour ses futurs Apple Glass // Source : SlashGear via USPTO

Pour les Apple Glass ou même l’éventuel casque de réalité mixte, si leur existence semble un peu plus probable, ce n’est certainement pas le type d’événement où les montrer. Un tel produit de rupture au sein des gammes Apple phagocyterait tout le reste de la présentation et éclipserait même l’iPhone le plus innovant. Les potentielles lunettes en réalité augmentée sont vouées à être l’héritage de Tim Cook et il faut qu’elles soient les stars du moment, surtout si elles ne sont alors encore qu’un prototype très avancé.

Un produit qui se vendrait nettement moins bien que l’iPhone ne doit pas être présenté à une keynote où l’objectif est de vendre immédiatement. La WWDC, la conférence des développeurs qui se tient en juin, semble un moment plus propice, ne serait-ce que pour l’écosystème présent et la créativité de l’audience sollicitée en premier lieu.

Pas de MacBook, pas de surprise

Beaucoup attendaient les MacBook, une nouvelle puce Apple Silicon et éventuellement des déclinaisons d’autres produits destinés à la bureautique. Ce n’est pas une surprise qu’ils n’aient même pas été évoqués mardi soir. Ce n’est tout simplement pas leur moment. Chez Apple, chaque chose à sa place, à chaque chose en son temps. Et celui des Mac, c’est au mieux en octobre depuis quelques années pour scinder les temporalités des gammes.

Généralement, c’est au moment des vacances de la Toussaint que la firme californienne décide de présenter ses ordinateurs. Les nouveaux MacBook Pro avec TouchBar, la version 16 pouces, les MacBook Air et MacBook Pro avec la puce M1 : tous ont fait une apparition automnale. Quelques tentatives intermédiaires ou variantes ont eu droit d’apparaître à la WWDC, mais ce fut rare et pour un public cible, les développeurs (MacBook 12″, MacBook Pro 13″ ou 15 Retina…).

Source : Frandroid

La rentrée est pour les iPhone et l’Apple Watch, des achats « immédiats » en misant sur la nécessité pour bien attaquer la reprise. La fin octobre pour des achats plus réfléchis en vue de Noël. Des produits tournés davantage vers le grand public en premier (et très vendus dès leur sortie pour soigner les revenus d’Apple) ; les créatifs et la productivité (donc vendus en moins grande quantité) sont servis ensuite.

Pour voir les nouveaux Mac, qui affichent tout de même des ventes records de six millions d’unités au 2e trimestre 2021 selon Counterpoint, avec quasiment que des modèles équipés de la puce M1 maison, il faudra sans doute attendre la seconde quinzaine d’octobre. Fort logiquement en somme.

Des AirPods pour fêter l’iPod ?

Finalement, les absents de marque auront été les AirPods. Mais là encore, ce n’est finalement pas plus étonnant que cela. Nous n’avions pas caché qu’ils étaient très probablement le « 3e temps » d’Apple murmuré par certains, mais qui s’apparente, selon nous, à une simple annonce par communiqué de presse, calée entre deux keynotes (les iPhone/Apple Watch et les Mac). Ce qui est en général le signe d’un bouleversement a minima du produit ou d’un lancement en demi-teinte.

Le début de la keynote, avec son introduction très musicale, avait pu envoyer un signe disant que la musique serait à l’honneur. Il n’en fut rien. La présentation de l’iPad, puis du nouvel iPad mini ne laissait plus vraiment de place à un « autre produit » que l’iPhone ou l’Apple Watch qui ne soit pas un faire-valoir à expédier.

Des AirPods qui ressembleraient à des AirPods // Source : Omid Armin sur Unsplash

On attend pourtant deux renouvellements de produits dans la gamme audio avec des AirPods de 3e génération et des AirPods Pro entrant, eux, dans une seconde version. Si les premiers pourraient connaître un redesign et se rapprocher des seconds sans les fonctions de réduction de bruit active et le mode transparence, les changements sur les AirPods Pro pourraient être trop minimes pour occuper du temps sur une keynote qui a déjà duré 1h30. Exit donc les écouteurs sans fil d’Apple, même si dBrand avait déjà laissé fuiter des accessoires compatibles avant la conférence.

Si les nouveaux AirPods Pro ou de 3e génération n’arrivent pas par CP, qu’on mise autour du 20 septembre pour accompagner le lancement d’iOS 15 et les ajouts spécifiques pour les écouteurs, peut-être qu’Apple a en tête un mini-événement dédié à la musique. L’iPod qui a popularisé la musique téléchargée et fait les beaux jours d’iTunes fête ses 20 ans le 23 octobre et pourrait avoir droit à des festivités dignes de ce nom. Le moment idéal pour dévoiler de nouveaux moyens d’écouter de la musique chez Apple.

Fallait pas l’inviter

Finalement, l’invité qu’on n’attendait pas aura été l’iPad mini nouvelle version qui pouvait trouver sa place autant aux côtés des iPhone que des futurs Mac en octobre. Son intronisation en début d’événement était autant là pour marquer les esprits d’entrée de jeu que pour pallier les absences et même le retard à l’allumage de l’Apple Watch Series 7, attendue seulement « courant automne ».

Apple ne pouvait pas se retrouver démuni avec les seuls iPhone pour occuper le terrain, ce sera donc la mini-tablette façon iPad Air mini qui s’annonce prometteuse dans ses ambitions et ses possibilités avec sa puce A15. Les AirPods auraient été de trop ou complètement passés sous silence s’ils n’avaient pas de quoi rivaliser en matière d’annonce. Ils seront mieux à l’écart.

Via Frandroid

Leave a Response