MarquesProduitsTÉLÉPHONIE

CES 2021 : HiSense Sonic Laser TV, le vidéoprojecteur 4K livré avec son « écran sonore »

54views

Cette édition 2021 du Consumer Electronic Show est riche en annonces pour le constructeur chinois HiSense. En plus de ses nouveautés côté télé, ce vidéoprojecteur 88L5VG mérite d’ores et déjà toute l’attention des fans de cinéma.

Le Laser TV Sonic Screen 88L5VG

En octobre dernier nous vous faisions part de nos premières impressions sur le HiSense 100L5F, un vidéoprojecteur UHD laser à ultra courte focale, livré avec un écran technique de 100 pouces. À partir du mois de mars prochain, le constructeur complètera son offre avec un modèle encore plus surprenant : le 88L5VG.

En fait, la nouveauté se situe plutôt du côté de l’écran de projection qui promet une expérience cinématographique, à notre connaissance, inédite sur le marché des produits grand public. Enfin, « grand-public »… mettons les pieds dans le plat, cette offre comprenant le Laser TV et son écran est proposée à 4990 euros.

HiSense Sonic Screen : l’image désormais accompagnée d’un « son cinéma »

Si d’aventure la référence exacte du produit vous semble trop difficile à retenir, vous pouvez vous contenter de l’appeler le « HiSense Sonic Screen ». Une dénomination qui fait référence à son écran de projection de 88 pouces (224 cm de diagonale), qui intègre un système de diffusion audio très prometteur.

L’écran audio est composé de 100 000 unités audio appelées cellules bioniques

Derrière la toile de projection, intégré au châssis donc, HiSense aurait disposé 100 000 unités appelées « cellules bioniques » qui transforment l’écran en diffuseur audio. Un peu à la manière des enceintes disposées derrière les écrans des salles de cinéma, ce grand panneau de 88 pouces de diagonale s’occupe de la partie son, avec une restitution qui s’annonce très enthousiasmante.

HiSense reste pour l’heure encore assez discret sur le fonctionnement de ces cellules, mais le fait qu’il fasse référence à la technologie DML (Distributed Mode Loudspeaker) nous donne déjà quelques informations quant à son mode de fonctionnement — même s’il nous faut rester prudents. Dans les grandes lignes, il faut considérer que cette grande surface est composée de 100 000 unités audio qui vibrent quasi microscopiquement pour produire les différentes fréquences audio.

Le panneau fait appel à la technologie DML

Le panneau fait appel à la technologie DML

L’autre particularité de cette technologie DML, c’est que les unités permettent de produire un son plus ample, en opposition aux enceintes audio conventionnelles qui sont plus directionnelles en raison de leur forme conique. Là encore, nous prenons des pincettes, car cela va dépendre de comment HiSense exploite la chose. En tout cas, sur le papier c’est prometteur.

Côté puissance, HiSense indique que le système délivre 90 dB, ce qui n’est sans doute pas très évocateur pour le commun des mortels. Et dire que les salles de cinéma sont au-delà de 110 dB ne vous permettra pas de vous faire une idée beaucoup plus précise, car la courbe des décibels est logarithmique et non linéaire.

L’effet surround de la technologie

Quoi qu’il en soit, cette technologie permet à HiSense de revendiquer un son spatial à 360 degrés, ainsi qu’une restitution Dolby Atmos. Nous ne l’avons pas indiqué plus tôt, mais il faudra naturellement connecter l’écran au vidéoprojecteur pour récupérer le signal audio — nous attendons que le constructeur nous précise comment les deux sont connectés ensemble. HiSense ne donne pas plus de précision sur les formats audio acceptés par son produit. Seule une indication quant à la fréquence minimale de 50 Hz permet d’espérer que son « Sonic Screen » de 88 pouces sera en mesure de restituer des basses.

Un vidéoprojecteur Laser à wobulation 4K plus classique

Du côté du vidéoprojecteur lui-même, les caractéristiques techniques sont plus classiques. Il est finalement assez proche de celui livré dans l’offre HiSense 100L5F. Ainsi, le modèle fourni est doté d’une puce DLP Full HD capable de produire une image Ultra HD grâce au principe de wobulation.

La source lumineuse, un laser bleu donc, traverse ensuite une roue chromatique pour produire l’image. Le constructeur promet une luminosité très honorable de 2150 ANSI Lumens et une durée de vie de plus de 20 000 heures. L’appareil fonctionne sous le système d’exploitation VIDAA dans sa version 5.0, accueillant notamment quelques nouvelles applications, dont Molotov. Disney+ et MyCanal ne sont toujours pas de la fête, mais HiSense y travaille.

La connectique se compose de 4 HDMI (2,0 b), deux USB, une sortie audio optique, une prise VGA, du Wi-Fi ainsi que du Bluetooth sans oublier le tuner TNT.

TriChroma Laser TV 100″ : un vidéoprojecteur à trois lasers

Les annonces faites par HiSense dans le cadre de sa conférence globale faisaient également mention d’un vidéoprojecteur à triple laser, avec sa toile de projection motorisée qui se range dans un meuble. Ce produit ne sera pas disponible en France, en tout cas pas avant 2022. En revanche, nous devrions voir débarquer dans le courant du second semestre le TriChroma Laser TV 100″, alias le 100L9.

Le 100L9 est, comme son nom l’indique, livré avec un écran fixe 100 pouces, mais cette fois-ci sans système audio intégré dans la toile. L’audio sera pris par le vidéoprojecteur dont la particularité est d’intégrer directement les trois lasers de couleurs rouge, vert et bleu. Plus besoin de mécanisme de roue chromatique pour recréer les couleurs sur cette solution DLP à wobulation 4K. Voilà qui devrait permettre d’obtenir des images encore mieux contrastées, mais plus lumineuses aussi.

HiSense annonce 2800 ANSI Lumens. Pour le reste, ce 100L9 reprend des caractéristiques techniques semblables à celles du 88L5VG, la barre de son en plus. Enfin, HiSense annonce un tarif de 7000 euros pour son TriChroma Laser TV 100 pouces, soit un tarif très proche du Samsung The Premiere LSP 9, mais qui est lui livré sans écran de projection. Et ça, quand on sait qu’une bonne toile technique adaptée à ces produits à ultra courte focale peut rapidement coûter plus de 1000 euros, on se dit que HiSense à une carte à jouer.

Via Frandroid

Leave a Response