CoronavirusPC et périphériques

Le vaccin de Moderna neutralise les variants anglais et sud-africain de la Covid-19

76views

Dans un communiqué de presse paru le 25 janvier 2021, la firme pharmaceutique assure que son vaccin conserve ses capacités neutralisantes face aux variants anglais et sud-africain du coronavirus.

C’est une inquiétude grandissante, la campagne vaccinale sera-t-elle efficace contre les variants qui se propagent à grande vitesse dans plusieurs pays, dont la France ? Dans un communiqué de presse paru aujourd’hui, le 25 janvier 2021, Moderna indique que des tests de neutralisation in vitro ont été réalisés à partir du sérum de personnes vaccinées. Les anticorps sérologiques ont été mis en présence des variants du coronavirus qui circulent le plus actuellement, le variant anglais de la lignée B.1.1.7 et le variant sud-africain de la lignée B.1.351, pour s’assurer de leur pouvoir neutralisant.

Des variants neutralisés par le vaccin de Moderna ?

La capacité neutralisante des anticorps vaccinaux est identique pour le variant de la lignée B.1.1.7 et pour les autres variants contre lesquels le vaccin a été testé lors des essais cliniques. En revanche, pour le variant de la lignée B.1.351, la capacité neutralisante des anticorps est six fois moins importante que pour les autres variants. La firme pharmaceutique se veut rassurante en indiquant dans son communiqué de presse que, malgré cette baisse, « les titres neutralisant avec B.1.351 restent au-dessus des niveaux qui devraient être protecteurs. »

Les résultats scientifiques de ces tests, et le protocole détaillé, n’ont pas été partagés lors de la publication de cet article. Ils ont été réalisés à partir du sérum de huit patients ayant reçu les deux doses vaccinales lors de la phase 1 des essais cliniques, ainsi qu’à partir du sérum de primates non-humains immunisés avec deux doses vaccinales concentrées à 30 ou 100 µg. Les résultats seront publiés sur biorXiv, avant une parution dans un journal à comité de relecture.

La firme Moderna annonce également qu’elle travaille sur une nouvelle formule de son vaccin mRNA-1273, appelée mRNA1273.351, qui est destinée à lutter contre le variant sud-africain du coronavirus. La formule est actuellement en phase 1 des études cliniques aux États-Unis. Elle serait injectée en supplément du protocole normal pour renforcer la production d’anticorps neutralisants contre un variant spécifique. 

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Via futura-sciences.com

Leave a Response