PC et périphériques

Bêtes de science : ces araignées construisent-elles des pièges à grenouilles ?

41views

« Bêtes de science », c’est comme un recueil d’histoires. De belles histoires qui racontent le vivant dans toute sa fraîcheur. Mais aussi dans toute sa complexité. Une parenthèse pour s’émerveiller des trésors du monde. Pour ce huitième épisode, partons pour l’île de Madagascar, à la rencontre d’une mal-aimée : l’araignée.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La peur des araignées, une attitude bien injuste… et bien inutile  Cet insecticide bio détruit les insectes jusque dans le jardin et, dans la maison, investit tous les recoins pour une efficacité maximale. Sans recourir à l’industrie chimique, il existe depuis des centaines de millions d’années. Alors pourquoi tant de haine contre les araignées ? Et pour les garder chez vous, attention, elles n’aiment guère la poussière. 

Venimeuse et mortelle. Ou au mieux : poilue et disgracieuse. L’araignée, c’est le moins que l’on puisse en dire, est diabolisée par notre société. En France, nous serions plus de 40 % à avoir peur des araignées. Et même 5 % à en être phobiques. Pourtant, les araignées que nous croisons dans nos maisons restent tout à fait inoffensives. Plus généralement, elles mériteraient sans doute un peu plus d’égards tant elles savent se montrer astucieuses.

Intéressons-nous aujourd’hui à une famille d’araignées un peu particulière. Une famille d’araignées qui pratique la chasse à l’affût sur des proies rapides. Sur l’île de Madagascar, certaines araignées de cette famille ont été surprises en train de fabriquer ce qui ressemble à s’y méprendre à des pièges.

Pour être totalement honnêtes, reconnaissons plutôt qu’une seule araignée a été observée se nourrissant d’une grenouille à proximité de structures étranges. Des feuilles, encore vertes et attachées à leur arbre, soigneusement reliées entre elles par de la soie d’araignées.

Piège ou abri ?

Et s’il ne s’agissait en réalité que d’une cachette cousue de la patte de l’araignée pour échapper à la chaleur tropicale et aux prédateurs ? Autant d’efforts pour se dissimuler alors que l’endroit regorge de creux naturels ou de feuillages denses qui pourraient avoir le même effet ? Les chercheurs n’y croient pas.

Ils pensent en revanche qu’une grenouille pourrait tout à fait apprécier le travail de couturière de l’araignée et trouver dans ces structures, à base de feuilles, ce qu’elle imagine être un abri sûr. À tort puisque très vite, le piège viendrait se refermer sur elle. L’araignée cachée derrière se saisissant de la naïve.

Ce n’est pas la première fois que des araignées sont vues en train de manger des grenouilles. Mais jusque là, de manière plutôt opportuniste. Avouez pourtant que l’idée qu’une araignée peut avoir suffisamment de suite dans les idées pour construire un piège à grenouille a quelque chose de séduisant. De séduisant ou… d’effrayant ? En tout cas, alors que la recherche de nourriture occupe la plus grande partie de la vie des animaux, l’araignée pourrait avoir trouvé là un moyen de manger à moindres frais. Pas si bête, l’araignée !

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Via futura-sciences.com

Leave a Response