" /> Microsoft débourse 25 millions de dollars pour régler une affaire de corruption | Sendigital
AfricaMicrosoftNon classé

Microsoft débourse 25 millions de dollars pour régler une affaire de corruption

[Digital Business Africa] – En Hongrie, la filiale du géant américain Microsoft a accepté de débourser une enveloppe de 25 millions de dollars auprès des autorités américaines pour se tirer d’une affaire de corruption qui lui aurait valu le spectacle d’un grand procès public. L’argent débloqué servira à s’acquitter d’une amende de 8,7 millions de dollars auprès du ministère américain de la Justice ainsi que d’une seconde pénalité de 16,5 millions de dollars auprès de l’Autorité de la concurrence américaine. Ceci, dans le cadre du règlement d’une affaire de système de corruption et de pots-de-vin à l’étranger orchestré par la filiale hongroise de Microsoft.

De manière précise, le ministère américain de la Justice accuse les responsables de Microsoft Hongrie d’avoir menti entre 2013 et 2015 à la direction de Microsoft au sujet des remises qu’ils devaient offrir aux revendeurs locaux en vue d’obtenir des contrats pour la fourniture de licences logicielles siglées Microsoft aux autorités hongroises. Seulement, ces rabais n’ont jamais été accordés aux clients finaux, mais ont été utilisés dans le cadre de pots-de-vin accordés à différents intermédiaires ainsi que pour d’autres tentatives de corruption. Ceci, en violation du Foreign Corrupt Practices Act (FCPA) auquel sont soumis toutes entreprises américaines en activité à l’étranger.

Le choix pour Microsoft de régler
deux amendes pour un montant total de 26 millions de dollars semble assez
habile. En effet, le géant américain ferme ce dossier sans pour autant plaider
coupable, ce qui lui épargne la mauvaise publicité d’un procès public au terme
duquel il aurait pu écoper d’une amende bien plus élevée. Dans la foulée de
cette annonce, Microsoft a indiqué avoir licencé tous les employés qui ont eu
une relation de près ou de loin avec cette affaire. Aussi, Microsoft a
également annoncé avoir mis fin à ses relations d’affaires avec quatre de ses
revendeurs, également liés à cette affaire.

Ecrit
par Jephté Tchemedie





Digital Business Africa

Tags

SUR LE MÊME SUJET

Close