Mobilité

Centre vaccination Covid 19 : comment prendre rendez-vous, qui peut se faire vacciner, ce qu’il faut savoir

109views
Centre vaccination Covid 19 : comment prendre rendez-vous, qui peut se faire vacciner, ce qu'il faut savoir

Après des débuts plus lents que prévu et même qualifiés de fiasco par certains médias, médecins et personnalités publiques, le gouvernement espère accélérer la campagne de vaccination contre la Covid 19 en l’ouvrant de manière anticipée à toute personne de plus de 75 ans dès ce 14 janvier 2021. Initialement, cette phase devait intervenir à partir du mois de février mais les personnes concernées pourront finalement prendre rendez-vous dès ce jeudi et les premières vaccinations commenceront le 18 janvier. Une décision annoncée jeudi 8 janvier par le Premier ministre Jean Castex lors d’une conférence de presse, confirmant la promesse faite deux jours avant par le ministre de la Santé Olivier Véran sur RTL. 

Dans ce guide, vous trouverez toutes les informations nécessaires pour prendre rendez-vous et organiser le cas échant votre vaccination (si vous le souhaitez, ce n’est pas obligatoire). Nous résumerons également les différentes étapes de la campagne, détaillerons les publics pouvant avoir accès au vaccin et les lieux de vaccination. Notez que cet article a vocation à être mis à jour régulièrement pour s’adapter aux dernières évolutions de la campagne et de la situation sanitaire. 

Quels vaccins sont disponibles ?

Deux vaccins sont actuellement disponibles. Celui de Pfizer-BioNTech et celui de Moderna, autorisé par la Haute Autorité de Santé le 8 janvier dernier. Il s’agit dans les deux cas de vaccins à ARN messagers, une méthode de vaccination nouvelle. Les ARN messagers sont des molécules présentes chez tous les êtres vivants qui transportent des sortes de copies de notre ADN à ce que l’on appelle des ribosomes, des « usines » qui vont produire grâce à ces informations les protéines dont nos cellules ont besoin. Dans le cas de ces vaccins, des ARN messagers spécifiques vont être injectés pour qu’ils transmettent aux ribosomes l’ordre de produire une certaine protéine utilisée par le coronavirus pour entrer dans nos cellules. Cela va engendrer une réaction immunitaire et la production d’anticorps permettant de combattre la Covid 19.

Si ces vaccins ont montré leur efficacité pour éviter les formes graves de la maladie, on ignore encore s’ils empêchent sa transmission d’une personne à une autre. Des études sont en cours à ce sujet. À l’heure actuelle, seuls ces deux vaccins sont autorisés en France, mais quatre autres attendent leur autorisation de mise sur le marché : ceux d’AstraZeneca-Oxford, de CureVac, de Jansens/Johnson & Johnson et de Sanofi-GSK. La France a commandé un total de plus de 200 millions de doses qui seront livrées au cours de l’année 2021. Pour le moment, le rythme est de 500 000 par semaine.

Comment se déroule la vaccination ? 

Evidemment, vous n’avez pas à choisir vous-même un vaccin, vous serez vaccinés selon les doses disponibles et/ou selon l’avis du personnel médical. La vaccination s’effectue par injection dans un muscle de l’épaule, il faut savoir qu’un rappel (une seconde injection) est nécessaire dans les trois à six semaines suivant la première injection. Aussi, les seniors devront rester au centre de vaccination 15 mn supplémentaires après l’injection afin de vérifier que tout va bien.

Illustration d’une vaccination à l’épaule – Crédit image : Tumisu via Pixabay

Qui peut se faire vacciner ? 

Bien que le calendrier de la campagne de vaccination ait évolué et qu’il évoluera peut-être encore, voici à date le plan de route du gouvernement : 

Etape 1 : Depuis fin décembre 2020, les personnes les plus vulnérables et/ou potentiellement exposées au virus sont invitées à se faire vacciner. Il s’agissait :

  • Des personnes âgées dépendantes en Ehpad, en unité de soins de longue durée (USLD) et autres résidences ainsi que le personnel de ces établissements quand il est à risque de développer des formes graves de la maladie
  • Des professionnels de la santé ou du médico-social, des pompiers et aides à domicile de 50 ans et plus et/ou présentant des comorbidités (depuis le 4 janvier) 
  • Des personnes handicapées hébergées dans des établissements spécialisés de 50 ans et plus et/ou présentant des comorbidités ainsi que le personnel de ces établissements à risque de développer des formes graves de la maladie

Mais depuis ce jeudi 14 janvier, sont également invitées à se vacciner toutes les personnes de 75 ans et plus. Le gouvernement espère ainsi vacciner un million de personnes d’ici fin janvier. 

Etape 2 : Fin février/début mars, toutes les personnes âgées de 65 ans à 74 ans seront à leur tour appelées à se faire vacciner.

Etape 3 : À partir du « printemps 2021 » selon le gouvernement, la vaccination s’ouvrira progressivement au reste de la population, en commençant par :

  • Les personnes de 50 à 64 ans
  • Les personnes travaillant dans des secteurs dits « essentiels », notamment l’éducation, la sécurité ou l’alimentaire
  • Les personnes vulnérables et/ou précaires ainsi que les professionnels qui les prennent en charge
  • Les personnes vivant dans des hébergements ou des lieux-clos 
  • Et enfin le reste de la population

Comment prendre rendez-vous ?

Si vous souhaitez être vacciné et faites partie des personnes pouvant y avoir accès, trois options s’offrent à vous pour la prise de rendez-vous :

  • Par Internet avec votre smartphone ou votre ordinateur via l’une des trois plateformes retenues par l’Etat : Doctolib, Maiia ou Keldoc (cliquez sur le nom de la plateforme de votre choix pour y accéder)
  • Par téléphone via un numéro national mais ce dernier n’a pas encore été communiqué. Nous l’ajouterons dès qu’il sera disponible
  • Ou en contactant directement le centre de vaccination de votre choix (la liste des centres de vaccination est accessible plus bas dans cet article)

Capture d’écran de la plateforme Dolctolib

Lors de cette démarche, veillez à prendre rendez-vous pour les deux injections. Notez que les frais induits par le processus de vaccination dans son ensemble, des consultations pré-vaccinales à l’acte en lui-même, sont intégralement pris en charge par l’Etat. La vaccination est donc entièrement gratuite. 

Si une consultation médicale préalable à l’injection est obligatoire pour les résidents d’Ehpad notamment, afin de vérifier l’absence de contre-indication et le consentement de la personne, pour les autres cette consultation est optionnelle. Toutefois, ces deux points seront vérifiés le jour de la vaccination par le personnel soignant à l’oral ou via une fiche questionnaire. Si la situation le nécessite, un médecin pourra effectuer sur place un examen médical.

Où se faire vacciner ?

Les médecins travaillant en Ehpad peuvent administrer les vaccins aux résidents ou au personnel directement depuis ces établissements. Mais pour le reste de la population, il convient de se rendre dans un centre de vaccination. Actuellement, plus de 400 centres ont été ouverts sur toute la France et les territoires d’Outre-Mer si l’on en croit les données du site Santé.fr. Mais l’objectif du gouvernement est d’en ouvrir 600 d’ici la fin du mois de janvier. 

Attention, il faut savoir que les plateformes de prise de rendez-vous en ligne (DoctolibMaiia ou Keldoc) ne recensent pas forcément tous les centres à proximité de chez vous pour l’instant. Pour avoir une liste plus exhaustive, vous pouvez consulter la carte de Santé.fr. Celle-ci n’est pas encore en ligne, elle arrivera ce jeudi 14 janvier. 

Capture d’écran de la carte de Santé.fr

Crédit image d’illustration : Bicanski via Pixnio 

via CnetFrance

Leave a Response