AppleMobile

En juillet, des applications malveillantes téléchargées 32 millions de fois sur le Play Store

Il y a tout juste un an, les chercheurs de Palo Alto Networks, une entreprise spécialisée dans la cybersécurité, avaient découvert que plus de 145 applications Android contenaient un logiciel malveillant de type malware, permettant de collecter des informations confidentielles sur votre appareil. Un an après, la sécurité de la plateforme de téléchargement d’applications n’est toujours pas totalement sécurisée.

Des applications dangereuses continuent de faire leur place sur le Play Store, en cherchant à échapper aux multiples sécurités pourtant installées sur la plateforme. Selon Lukas Stefanko, chercheur en cybersécurité chez ESET, les chiffres du mois de juillet dernier sont catastrophiques. 205 applications malveillantes auraient été téléchargées 32 millions de fois.

Des applications malveillantes bien trop souvent téléchargées

Avec ses 41,9 milliards de téléchargements d’applications pendant les six premiers mois de l’année 2019, le Play Store est largement plus populaire que l’App Store d’Apple, selon les chiffres de Sensor Tower, publiés deux fois par an. Mais avec autant de trafic, la plateforme de Google connait des limites, notamment en matière de cybersécurité.

205 applications Android frauduleuses ont ainsi été identifiées par Lukas Stefanko, de l’ESET, connu pour ses différents rapports sur les logiciels malveillant se glissant sur le répertoire d’applications des smartphones Android.

Leur nombre n’est que poussière, face à la totalité des applications présentes sur le Play Store. Cela serait donc anodin d’en parler. Cependant, le nombre de téléchargements rapportait par le chercheur en cybersécurité a de quoi faire peur : 32 millions de téléchargements ont été générés par ces différentes applications.

La boutique de Google en proie des adware et malware

Dans son nouveau rapport datant du 1er août et mentionnant les chiffres du mois de juillet dernier, 188 des 205 applications mis en avant sont de nature « adware ». Derrière ce nom, se cachent des logiciels envoyant de nombreux spams publicitaires sur votre smartphone, sans que vous ne puissiez-vous en défaire facilement. « Dès le premier lancement, ces applications masquent leurs icônes sur l’écran d’accueil » détaillait Lukas Stefanko dans son rapport, relayé par The Next Web.

Ces adware auraient été responsables de 19,2 millions de téléchargements en juillet. Mais les 12,8 millions restants sont encore plus dangereux. Ils concernent pour leur part les malware de type fausses applications, faux antivirus, escroqueries par abonnement, fraudes publicitaire mais également logiciels espion.

Bien que le chercheur n’ait pas indiqué le nom des principales applications, Google en sera averti. Lukas Stefenko a par ailleurs mis en ligne sur Twitter un tableau récapitulatif des principaux types d’applications frauduleuses, classées par nombre de téléchargements. La somme d’argent volée derrière tout cela fait assez peur, d’autant plus que déjà au début du mois dernier, 25 millions de téléphones Android avaient été infectés par un malware appelé « Agent Smith ».

En juillet, des applications malveillantes téléchargées 32 millions de fois sur le Play Store 1
i-nfo.fr – Application officielle iPhon.fr

Par : iLGMedia

iPhon.fr

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close