AndroidAstucesComment ça marche ?Jeux-VidéosMobilePlaystationTrucs et AstucesTutoriels

Wi-Fi : où placer son routeur pour une meilleure connexion à la maison

Votre connexion Wi-Fi saute ou ralentit lorsque vous vous rendez à l’autre bout de votre maison ? Voici notre guide pour mettre son routeur là où il pourra offrir le meilleur signal.

Difficile aujourd’hui de vivre sans internet, y compris sans internet fiable. Il peut être fort désagréable d’être chez soi à vouloir regarder une série ou jouer en ligne sur son ordinateur portable, et de constater que la connexion Wi-Fi, tout à fait correcte dans le salon, devient hasardeuse dès que l’on se déplace dans une autre pièce.

Ce problème est lié au principe même de fonctionnement du Wi-Fi. Celui-ci repose sur des ondes radio, le même genre d’onde électromagnétique que celles utilisées par les stations FM ou par les antennes de téléphonie. Leur principe est le même que celui de vaguelettes sur un étang : elles s’affaiblissent avec la distance, sont plus ou moins bloquées par certains obstacles, et peuvent être submergées par d’autres vaguelettes allant en sens contraire.

Comment me débrouiller avec un seul routeur ?

Le principe de base est simple, et consiste à couvrir un maximum d’espace en évitant tout ce qui absorbe ou perturbe le signal. En pratique, cela fait plusieurs choses à prendre en compte. Selon votre cas, les conseils qui suivent ne pourront pas tous s’appliquer de manière raisonnable, donc n’hésitez pas à faire quelques essais pour voir ce qui vous convient. Prenez donc votre routeur et tâchez de le mettre :

  • Au centre de la maison. C’est du bon sens, car que le routeur émet son Wi-Fi dans toutes les directions, il vaut mieux le mettre au milieu de son chez-soi. S’il est placé au fond dans un coin, une bonne partie du signal sera envoyée là où personne ne l’utilisera.
  • En hauteur. Les routeurs tendent à envoyer leur signal vers le bas (pensez aux ampoules qui éclairent depuis le plafond !) Monter le sien sur une étagère est une bonne idée, surtout si vous avez un étage au-dessus, où vous voulez avoir une bonne connexion. À défaut de meuble, on peut également l’accrocher au mur.
  • Pas entre plusieurs murs, mais plutôt près de portes. Les murs porteurs en briques ou en béton tendent à absorber le signal, et un cagibi entouré de murs n’est donc pas vraiment une bonne idée. Le problème se pose beaucoup moins avec les murs en bois et les portes, même fermées. Le sol et le plafond sont d’ailleurs d’assez bons conducteurs du signal.
  • Pas près d’une fenêtre (sauf si elle donne sur le jardin). Contrairement au béton, le verre laisse très bien passer les ondes. Tâchez de ne pas laisser s’échapper trop de Wi-Fi vers la rue, mais vous pourriez vouloir en diffuser vers votre jardin.
  • Loin d’appareils électroniques (et surtout du micro-ondes). S’il est tentant de vouloir mettre son routeur au même endroit que tous les autres appareils « à câbles », ceux-ci sont susceptibles de générer des interférences. Le pire ennemi du routeur reste le four à micro-ondes. Lorsqu’il est en marche, ce dernier émet un fort signal sur la bande à 2,4 GHz, aussi utilisée par le Wifi 4. Le Wifi 5, qui emploie la bande à 5 GHz, ne devrait pas connaître ce problème.
  • Loin d’objets en métal. Le métal en général est un des matériaux qui absorbe le plus les ondes. En plus du terrible micro-ondes, les frigos et autres appareils électroménagers stockés dans une cuisine rendent celle-ci peu propice au routeur.
  • Loin de l’eau et des « gens ». L’eau absorbe aussi bien les ondes radio. Cela concerne les aquariums, mais aussi le corps humain, qui se trouve être constitué d’eau aux deux tiers. Si le routeur est dans le salon et qu’il y a du monde dans cette pièce, cela peut perturber le signal pour le membre de la famille qui voudra streamer un film dans sa chambre.
  • Bouger les antennes. S’il y en a deux ou plus sur votre modèle de routeur, il faut les orienter dans des directions différentes, de préférence en biais et perpendiculaires l’une à l’autre. S’il n’y a qu’une seule antenne, pointez-là vers où vous voulez avoir le plus de signal (horizontalement si vous voulez couvrir le plus de surface, et verticalement si vous avez des étages). Et s’il n’y a pas d’antenne, assurez-vous que le routeur est bien posé comme il est censé l’être : ne couchez pas un routeur vertical sur le côté, par exemple.

Et si ça ne marche toujours pas ?

Si les mesures précédentes ne suffisent pas, il vous faudra peut-être investir dans du matériel. Tout d’abord, si le routeur est vieux — par exemple, s’il en est resté au protocole Wi-Fi 4 (802.11n) — on peut vouloir le remplacer par un modèle plus récent, compatible Wi-Fi 5 (802.11ac). Sinon, il existe du hardware dédié pour étendre la portée de son signal.

Un répéteur est un petit appareil qui reçoit le signal du routeur et le « répète » à l’identique, étendant ainsi la portée du routeur. C’est une solution assez basique et bon marché, qui ne nécessite pas d’acheter un nouveau routeur et qui convient bien à des habitations de taille moyenne. Néanmoins, elle n’est pas forcément très pratique, car chaque répéteur apparaîtra comme un hotspot Wi-Fi supplémentaire dans les paramètres de vos smartphones et ordinateurs.

Si votre maison est vraiment grande, vous pourriez vouloir recourir à un système maillé, aussi dit mesh ou multiroom. Ceux-ci se présentent généralement sous la forme de packs de deux ou trois points d’accès, chacun émettant son propre signal. C’est plus cher qu’un répéteur, mais comporte plusieurs avantages. La force du signal ne baisse pas d’un point à l’autre, comme cela peut être le cas avec plusieurs répéteurs. C’est également plus fiable envers les pannes et souvent aussi plus facile à mettre en place ; de plus, l’ensemble compte comme un seul point Wi-Fi pour les appareils qui veulent s’y connecter.

Le système maillé d’Orbi.

Et si malgré tout cela votre maison est reste hantée par un fantôme mangeur de Wi-Fi, pensez à d’autres moyens d’accès à Internet, tels que la connexion filaire par câble Ethernet ou les boîtiers CPL (courant porteur de ligne). Ces derniers viennent par paires et se branchent à des prises électriques, un près du routeur pour recevoir l’internet, et un autre pour permettre les connexions. Les boîtiers 4G, fonctionnant avec une carte SIM, sont une autre alternative à prendre en considération.

Frandroid

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Close