" /> Pour sauver Huawei, la Chine menace de contre-attaquer : « Si les États-Unis veulent l’affrontement, nous sommes prêts » | Sendigital
AndroidMobile

Pour sauver Huawei, la Chine menace de contre-attaquer : « Si les États-Unis veulent l’affrontement, nous sommes prêts »

La décision du président Donald Trump de placer sur la liste noire Huawei, second fabricant de smartphones et premier équipementier de télécommunications au monde, tout en menaçant d’interdire d’autres entreprises technologiques chinoises, ouvre la voie à des représailles contre les marques américaines, des hôtels aux vêtements de sport en passant par Captain America.

La Cité interdite à Pékin

La décision du président Donald Trump de placer sur la liste noire Huawei, second fabricant de smartphones et premier équipementier de télécommunications au monde, tout en menaçant d’interdire d’autres entreprises technologiques chinoises, ne plaît pas du tout à la Chine qui envisage, à son tour, des sanctions.

Affaire Huawei – USA : la Chine voudrait à son tour bannir des firmes étrangères

En fin de semaine, Pékin a annoncé la création d’une « liste noire » d’entreprises étrangères « non fiables ». Une autre décision pourrait amener le gouvernement chinois à limiter ses exportations de terres rares, les métaux chinois sont très utilisés aux États-Unis par de nombreuses entreprises de nouvelles technologies, y compris Apple et Google.

« Si les Etats-Unis veulent parler, nous allons maintenir la porte ouverte. S’ils veulent l’affrontement, nous sommes prêts » général Wei Fenghe lors d’un forum international

« La guerre commerciale ne rend pas sa grandeur à l’Amérique » a déclaré le vice-ministre de l’Information Guo Weimin, une réplique qui reprend le slogan de campagne de Donald Trump : « Make America great again ».

Les États-Unis ont beaucoup à perdre

Les États-Unis ont beaucoup à perdre car le marché de la consommation de la Chine est une priorité absolue pour les marques américaines qui recherchent la croissance dans une économie mondiale en ralentissement. La cible la plus évidente est Apple, nous avions déjà évoqué ce cas dans un exercice de fiction politique, mais c’est loin d’être la seule entreprise citée par les analystes : le plus grand hôtelier du monde, Marriott, mais aussi Nike jusqu’au cinéma américain. Par exemple, Avengers: Endgame de Marvel Entertainment a réalisé plus de 600 millions de dollars dans les cinémas chinois, ce qui en fait le film étranger le plus rentable du pays.

A partir du 1er juin, 5400 produits américains bénéficieront d’une taxe supplémentaire, dont 2493 taxés à 25 %. Parmi les produits davantage taxés, on retrouve des produits cosmétiques, des articles de cuisine et d’électro-ménager, des articles de sport, de l’alcool et énormément d’autres produits (bois, robots, etc.).

Séoul et Tokyo ont déjà fait les frais d’un conflit commercial avec Pékin. En 2012, de nombreux chinois ont saccagé des concessionnaires Toyota et incendié une usine Panasonic en Chine. Il y a eu de nombreuses manifestations et mouvements anti-japonais en Chine.

Un des prochains rendez-vous est la rencontre bilatérale entre Donald Trump et Xi Jinping prévue fin juin à Tokyo lors du sommet du G20. L’avenir de Huawei sera au coeur des discussions entre les deux hommes. En attendant, la situation de Huawei s’est un peu améliorée la semaine dernière, mais la firme chinoisee est toujours sous l’épée de damoclès des USA.

Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions

Suivez toute l'affaire : Donald Trump, Google et Huawei Huawei et Google

  • Huawei n'est plus si sûr de pouvoir dépasser Samsung dès l'an prochain
  • Huawei : le géant Foxconn aurait divisé par deux la production de smartphone
  • Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions
  • Affaire Huawei – USA : la Chine voudrait à son tour bannir des firmes étrangères
  • La situation de Huawei s'améliore : Alliance Wi-Fi, SD Association, Android Q Beta, etc.
  • Affaire Huawei : la Chine prête à riposter en privant les USA de matières premières
  • Huawei veut prouver que la sanction américaine est une « tyrannie » illégale
  • Huawei dément la sortie en juin de son OS maison
  • Huawei se veut rassurant même après avoir été lâché par ARM
  • Huawei – USA : 10 graphiques pour comprendre la perception et l'inquiétude des consommateurs français

Source

SUR LE MÊME SUJET

Close