AndroidMobile

Par crainte d’espionnage américain, l’armée chinoise développe son propre OS

Dans le cadre de la bataille commerciale et politique entre la Chine et les États-Unis, il n’y a pas que Huawei qui est visé. Pour les autorités chinoises, Microsoft pourrait également servir à espionner les utilisateurs chinois, et notamment les militaires. L’armée a ainsi lancé le développement de son propre système d’exploitation.

Entre la Chine et les États-Unis, la guerre fait rage autour d’enjeux économiques, politiques et de renseignement. Huawei est ainsi accusé par le gouvernement américain de participer activement à l’espionnage du gouvernement chinois. Mais de son côté, l’administration de Pékin ne fait pas non plus une confiance aveugle aux entreprises américaines. Le site Zdnet rapporte que l’armée chinoise va développer son propre système d’exploitation pour PC afin de se passer de Windows et d’éviter ainsi tout risque d’espionnage américain.

« Les cadres de Pékin ont décidé de développer un système d’exploitation personnalisé qui remplacera Windows sur les ordinateurs utilisés par les militaires chinois. […] Les responsables militaires ne passeront pas de Windows à Linux, mais développeront bien un système personnalisé », indique ainsi le site spécialisé.

La décision chinoise intervient notamment après de nombreuses informations au sujet des méthodes d’espionnage des renseignements américains, notamment dans le cadre de l’affaire Snowden et des backdoor exploitées par la NSA chez plusieurs entreprises étasuniennes.

Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions

Zdnet

Source

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Close