AndroidMobile

Huawei sans Google mais avec Android : c’est possible !

Après la décision de Google, Huawei va évidemment déployer son armada juridique. Le géant chinois peut également envisager Android sans Google, c’est possible.

Hier, suite à une décision de Donald Trump, Google a cessé toute activité avec Huawei. Reuters écrit ainsi la chose suivante :

Huawei Technologies Co Ltd perd immédiatement l’accès aux mises à jour du système d’exploitation Android et la prochaine version de ses smartphones en dehors de Chine, Huawei perd également accès aux applications et services de Google, notamment Google Play Store et Gmail..

Google aurait banni Huawei du Play Store à cause de Donald Trump

C’est une décision lourde de conséquences pour Huawei qui convoite la première place du marché des smartphones. Le géant chinois va évidemment déployer toute une armada juridique pour défendre ses droits, mais cette nouvelle va profondément changer le marché du smartphone. Si Reuters dit vrai, Huawei pourrait être limité à l’utilisation du projet AOSP (Android Open Source Project), Huawei ne pourrait plus utiliser les applications de Google en dehors de la Chine sur les appareils Android. Finis le Google Play Store, Gmail, Chrome, YouTube, Google Maps… et donc fini le smartphone Huawei sous Android tel que nous le connaissons. Notons toutefois que ce n’est pas la première fois qu’un constructeur risque de perdre sa licence Android, c’était déjà le cas avec ZTE.

Quand Reuters évoque les mises à jour Android, il fait référence à une utilisation d’Android avec les services Google Mobile (GMS) qui permettent de bénéficier des applications de Google, notamment du Play Store. Mais il est possible d’utiliser Android sans Google. Le cas de la Chine est le meilleur exemple.

En Chine, Google est totalement absent mais Android est partout

Depuis 2010, Google s’est retiré de Chine pour des raisons de censure, la majorité des applications et services Google sont bloqués. La première chose que vous remarquez sur la plupart des smartphones Android vendus en Chine : il manque le Google Play Store. Ce dernier est remplacé par des app stores alternatifs de fabricants de smartphones tels que Xiaomi, Huawei, Oppo et Vivo, ainsi que par des géants de la technologie tels que Tencent, Baidu, Sogou et Qihoo. Ces magasins d’apps proposent un large éventail d’applications Android.

Sans la présence de Google, le paysage mobile en Chine est très différent de celui que l’on connaît. Selon le cabinet d’analyse de données chinoise QuestMobile, QQ Browser de Tencent est un des navigateurs mobiles les plus utilisés, Chrome est absent. L’application cartographique la plus populaire de Chine est Gaode Maps, pas Google Maps. La meilleure application vidéo est iQiyi de Baidu, pas YouTube. Et le moteur de recherche le plus populaire est Baidu, pas Google.

Et ce que font ces géants de l’Internet chinois est légal : ils ont téléchargé l’AOSP (Android Open Source Project) et l’ont complété par des services et des applications. Certains ont même développé des forks, ces versions alternatives d’Android qui suivent désormais un développement parallèle à AOSP. Dans le reste du monde, Amazon a également développé son propre OS, Fire OS, pour équiper ses tablettes Android. On y trouve l’Amazon App Store. Vous pouvez d’ailleurs l’utiliser sur votre Android pour télécharger des apps proposées par Amazon. Samsung et Huawei proposent également des stores d’apps pré-embarqués sur leurs smartphones, ce sont des alternatives au Play Store.

Huawei peut donc remplacer l’Android de Google par l’Android de Huawei.

Huawei peut donc remplacer l’Android de Google par l’Android de Huawei. C’est très ambitieux, mais la firme chinoise n’a peut-être plus le choix. D’ailleurs, Huawei pourrait être aidé par l’Europe qui tente de réguler le marché des OS mobiles et des navigateurs web.

L’autre alternative est de développer son propre OS, ce qui est déjà le cas. Néanmoins c’est l’option la plus risquée… Encore que Huawei pourrait tout de même prendre en charge les applications Android comme le faisait BlackBerry OS.

Fin de la domination de Chrome et Google : Android vous laisse libre de choisir

Suivez toute l'affaire : Donald Trump, Google et Huawei Huawei et Google

  • S'il le voulait, Huawei pourrait nous laisser installer les applications Google nous-mêmes
  • Huawei : la sanction américaine toucherait même des firmes européennes
  • Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions
  • Huawei réagit officiellement à son bannissement des services Google
  • Huawei : son OS alternatif déjà prêt à remplacer l'Android de Google
  • Votre smartphone Huawei/Honor reste utilisable malgré la perte de la licence Android
  • Huawei perd également ses contrats avec Intel, Qualcomm et Broadcom
  • C'est confirmé, Huawei et Honor perdent leur licence Android
  • Google aurait banni Huawei du Play Store à cause de Donald Trump

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close