AndroidMobile

Huawei aurait dû lancer un ordinateur portable cette semaine

Huawei aurait dû lancer un nouveau Matebook cette semaine lors du CES Asia.

Les sanctions commerciales du gouvernement américain limitent la capacité de Huawei à utiliser des produits américains tels que les logiciels Microsoft et les processeurs Intel. On s’attendait donc à quelques mauvaises nouvelles pour le groupe chinois.

D’après The Information, Huawei a indéfiniment reporté le lancement d’un nouvel ordinateur portable Windows qui aurait du être annoncé au salon CES Asia à Shanghai cette semaine. L’entreprise chinoise est relativement jeune dans le monde du PC portable, mais ses derniers laptops ont fait sensation auprès de la communauté PC. C’est le cas, par exemple, du Matebook X Pro que nous avons testé.

Huawei Matebook X Pro : un design similaire, mais des performances accrues

Les dernières nouveautés de Huawei dans le domaine du PC portable est la mise à jour MateBook X Pro au Mobile World Congress en février, tandis que le MateBook 13 de milieu de gamme a été présenté au CES en janvier.

Digitimes avait annoncé en début de semaine que Huawei arrêtait la production et le développement d’ordinateurs portables, pendant ce temps Microsoft est resté silencieux sur le sujet. On notera néanmoins le retrait des ordinateurs portables de Huawei sur son magasin en ligne.

Lien YouTube

Suivez toute l'affaire : Donald Trump, Google et Huawei Huawei et Google

  • Foxconn est prêt à délocaliser la production d'iPhone au besoin
  • Huawei : la chute de ses ventes ne toucherait pas que la France
  • Sans accès au Play Store, Huawei incite les développeurs à rejoindre sa propre boutique
  • Huawei estime qu'il aurait doublé Samsung en 2019 sans l'embargo américain
  • Un conseiller de Donald Trump cherche à repousser l'interdiction de Huawei
  • Huawei et USA : la Chine menacerait directement Samsung, Dell ou encore Microsoft
  • Affaire Huawei : comment réagissent les boutiques Orange, SFR et Bouygues
  • Pour Google, la fin de Huawei sur Android serait un risque pour la sécurité américaine
  • Huawei : Facebook et Instagram ne seront plus préinstallés sur les smartphones de la marque
  • Face à la menace chinoise, les États-Unis veulent être plus autonomes sur les métaux rares

Source

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Close