AndroidMobile

Dell XPS 13 2-en-1 : notre prise en main du premier PC avec la puce Intel 10 nm

Dell a dévoilé l’une des premières machines équipées du nouveau processeur Intel Ice Like en 10 nm. Nous avons pu prendre en main ce nouveau design.

Après plusieurs années d’attente, Intel a enfin lancé sa première génération de processeurs 10 nm à grande échelle lors du Computex 2019. Dell est l’un des premiers partenaires du fondeur à avoir dévoilé une machine compatible avec le nouveau XPS 13 2-en-1, qui bénéficie d’un tout nouveau design. Nous avons pu prendre en main le PC.

Un design raffiné

De prime abord, les différences entre les XPS 13 de précédentes générations ne sautent pas aux yeux, mais on a bien ici ou là des raffinements dans le design. Dell a en fait réuni plusieurs technologies expérimentées sur d’autres produits : la petite webcam située dans la bordure de l’écran du XPS 13, le nouveau clavier maglev du XPS 15. Cela donne une machine premium où rien ne semble laisser au hasard.

En main, la machine est plutôt légère, même si on reste face à un ultrabook haut de gamme de 1,3 kg. On peut noter sous le capot l’intégration d’un système de ventilation alors que la première génération en été dénuée. Le processeur Ice Lake de nouvelle génération devrait pourtant moins consommer que son prédécesseur. Cela s’explique par le choix de Dell d’augmenter drastiquement les performances de sa machine : une hausse de 2,5x annoncée.

Pour le reste, il s’agit ici d’un haut de gamme classique en 2019 avec sa panoplie de port USB Type-C : un thunderbolt 3 à gauche avec le lecteur de micro SD, et un thunderbolt 3 à droite avec le port jack 3,5 mm.

Clavier et stylet

Le Dell XPS 13 2-en-1 intègre désormais un clavier maglev, avec des touches placées sur des aimants donc. Cela permet au fabricant de proposer un clavier plus fin et donc une machine elle aussi plus fine. Sur notre petite session de prise en main, j’ai trouvé la frappe du clavier plutôt agréable avec une belle course des touches qui donnait un retour suffisant pour être sûr d’avoir correctement saisi son texte. On peut noter que le clavier prend bien toute la largeur de la machine, un élément que nous reprochions au XPS 13 classique lancé en début d’année, et que nous sommes contents de voir ici corrigés. Le touchpad gagne lui aussi en surface et glisse toujours aussi bien sous le doigt.

2-en-1 oblige, le XPS 13 peut se transformer en tablette en faisant passer le clavier sous l’écran grâce aux deux charnières de la machine. Dans cette configuration, l’ordinateur est compatible avec l’utilisation d’un stylet, mais n’en propose pas un par défaut, et ne dispose donc pas d’un logement dédié, dommage. Sur les quelques notes prises avec le stylet, je n’ai pas noté de défaut majeur, mais il s’agit d’une partie très bien maîtrisée par les fabricants depuis plusieurs années désormais.

Quid du processeur ?

Cette prise en main permet surtout d’apprécier les modifications apportées par Dell à son design d’ordinateur convertible, notamment rendues possibles grâce à la nouvelle génération de processeur Intel. Malheureusement, impossible de se faire une idée de ce que vaut ce processeur sur une si courte session de test. Il faudra justement attendre le test complet de la machine pour s’en faire une idée plus précise.

On se demandera notamment si le processeur Intel pourra mieux conserver ses performances dans la durée avec le système de refroidissement de Dell, et si les améliorations graphiques sauront tenir leurs promesses, entre autres. Il faudra également regarder ce qu’il en est de l’autonomie permise par ce nouveau processeur, allié à la batterie de 51 Wh.

Source

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close