AndroidAstucesCulture techJeux-VidéosJuridiqueMarquesMobilePlaystation

Amazon : l’Europe ouvre une enquête pour pratiques anticoncurrentielles

Amazon fait l’objet d’une enquête de la Commission européenne pour des pratiques anticoncurrentielles. Le géant du e-commerce exploiterait des données sensibles recueillies sur sa plateforme afin d’être avantagé face aux autres vendeurs.

Photo modifiée. (Photo originale de Daniel Eledut sur Unsplash)

La Commission européenne a concentré plusieurs de ses investigations sur Google récemment, mais cette fois-ci c’est Amazon qui se trouve dans son collimateur pour des soupçons de pratiques anticoncurrentielles. Une enquête a en effet été ouverte contre le géant de la distribution.

Dans son communiqué, la Commission écrit que cette procédure vise à « déterminer si l’utilisation, par Amazon, de données sensibles provenant de détaillants indépendants qui vendent sur sa place de marché enfreint les règles de concurrence de l’UE ».

À la baguette, on retrouve l’inévitable Margrethe Vestager, la célèbre commissaire européenne à la concurrence. Cette dernière rappelle que les consommateurs achètent de plus en plus sur des sites d’e-commerce et que cela a élargi les possibilités de choix et fait baisser les prix. Dans ce contexte, la femme politique estime qu’il faut veiller « à ce que les grandes plateformes en ligne ne suppriment pas ces avantages en adoptant des pratiques anticoncurrentielles ».

Double jeu

Dans le cas d’Amazon, c’est le double rôle joué par la firme de Jeff Bezos qui est pointé du doigt. En effet, la plateforme est à la fois un vendeur de produits et une place de marché — « Marketplace » — mise à disposition d’autres commerçants pour qu’ils soient en contact direct avec les consommateurs. En d’autres termes, Amazon contrôle la plateforme utilisée par ses concurrents et a accès à toutes sortes de données collectées sur les activités exercées dessus.

L’enquête préliminaire de la Commission fait apparaître qu’Amazon utilise des informations sensibles sous l’angle de la concurrence qui concernent les vendeurs Marketplace, leurs produits et leurs transactions sur la place de marché.

L’enquête en deux points

Deux éléments essentiels seront étudiés pendant cette enquête. La Commission européenne va d’une part se pencher sur la nature des accords conclus entre Amazon et les vendeurs présents sur le Marketplace et, surtout, elle analysera dans quelle mesure l’utilisation par le géant du e-commerce, « des données recueillies auprès des vendeurs Marketplace affecte la concurrence ».

D’autre part, elle va chercher à savoir quel est le rôle desdites données recueillies dans la sélection des gagnants de la « Buy Box ». Cet anglicisme désigne le fameux bouton jaune « Ajouter au panier » simplifiant grandement les achats des utilisateurs et qui, à ce titre, représente un enjeu majeur pour les commerçants. Or, si Amazon utilise des données sensibles pour choisir qui peut profiter de cette fameuse « Buy Box », la multinationale serait en infraction.

Les plateformes de ventes en ligne sont toujours scrutées de près par les gendarmes de la concurrence. Google Shopping par exemple avait été sanctionné à cet égard tandis qu’une enquête a également lieu contre Apple pour un potentiel abus de position dominante sur l’App Store.

Donald Trump menace d’attaquer Google et se plaint quand la Commission européenne le fait

Frandroid

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close