AndroidMobile

Affaire Huawei : comment réagissent les boutiques Orange, SFR et Bouygues

De nombreux événements bousculent Huawei, qui ne cesse de se faire abandonner par ses collaborateurs. Mais qu’en est-il des opérateurs français comme Orange, SFR ou Bouygues et de leurs points de vente physiques ? Nous avons fait l’expérience pour vous.

L’affaire Huawei ne cesse de connaître de nouveaux rebondissements. Après l’abandon d’Arm, et l’analyse de son fondateur, nous apprenions également que les ventes de smartphones Huawei avaient commencé à chuter.

Pourtant, toute cette histoire semble surtout avoir un impact auprès des connaisseurs. Pour voir la situation sous l’œil du grand-public, quoi de mieux que d’observer les boutiques physiques des divers opérateurs ?

Je suis donc parti place République, haut-lieu mercantile parisien, faire le tour de magasins SFR, Orange et Bouygues en me faisant passer pour un acheteur débutant et mal informé. Le but ? Déterminer si l’affaire Huawei était connue et expliquée par les vendeurs en place, et savoir si les magasins avaient reçu des directives sur la question.

Orange, SFR, Bouygues : explications sans tremblement

Orange

Je suis en premier rentré dans la boutique Orange, et ai demandé des informations sur « un super smartphone Huawei que mon collègue m’a montré, le P20 quelque chose qui fait de très belles photos ». On me le montre, me conseille, m’explique ses points forts sans le moindre souci avec un contact facile. Pas de mention de l’affaire Huawei, et aucune gêne à conseiller la marque plutôt qu’un Samsung que j’ai pointé du doigt pour tenter d’avoir une réaction.

Je lance alors un petit « Mais qu’en est-il des mises à jour ? Mon collègue m’a dit que c’était pas fou ». Directement à la mention de « mise à jour », sans même que je n’aille directement dans le vif du sujet, la vendeuse m’informe des tenants et aboutissants de l’affaire faisant s’affronter Huawei et le gouvernement américain, dans les grandes lignes, mais sans aucune langue de bois : un franc-parler rassurant. Le sujet est loin d’être tabou, et est au contraire bien connu de l’équipe.

Des représentants de Huawei sont venus expliquer les tenants et aboutissants de l’affaire

Faisant tomber le masque, j’apprends qu’Orange n’a tout simplement donné aucune directive à ce sujet, si ce n’est une information basique. Des représentants de Huawei sont venus expliquer les tenants et aboutissants de l’affaire, et l’ordre général est simplement de rappeler que les mises à jour des appareils déjà sortis seraient assurées. L’équipe en place s’est également renseignée de son côté et partage ses informations pour guider au mieux les clients.

Le climat n’est pas à la peur, mais à l’éducation : il se passe ceci, il y a telle conséquence, c’est encore en cours… Malgré la baisse des ventes globales, on nous assure qu’il n’y a eu aucun impact dans cette boutique. Par contre, quelques clients sont venus apeurés, et ont vite été rassurés par les vendeurs.

Les étals Huawei n’ont pas subi la crise

SFR

Chez SFR, un vendeur enjoué et serviable m’accueille et ne cesse de me narrer les qualités du Huawei P30, convaincu. À la mention des mises à jour, il me dit « ne pas avoir entendu parler de problème particulier sur ce point » et que pour des mises à jour longue durée, « mieux vaudra peut-être prendre un iPhone ». Certes, c’est pas faux.

Trêve de subtilité : je dis alors avoir entendu parler à la télévision d’une grosse affaire sur Huawei. Là, le vendeur me l’explique une nouvelle fois, mais ajoute qu’il ne s’inquiète pas du tout de cela et que ça pourrait se régler très rapidement. Remettant ma casquette de journaliste, je suis étonné d’apprendre que SFR n’a donné absolument aucune directive à ses vendeurs et que les représentants du constructeur n’ont pas non plus fait le moindre geste en ce sens.

Les vendeurs n’ont pas constaté de baisse des ventes

Ce qui ne veut pas pour autant dire que la boutique n’est pas informée : les vendeurs, sur une discussion WhatsApp que j’ai pu rapidement consulter, s’entraident là encore pour pouvoir répondre efficacement aux interrogations des clients. Si seulement il y en avait : je suis apparemment la seule personne à m’en être enquis sur le sujet dans cette boutique SFR, et les vendeurs n’ont pas constaté de baisse des ventes ou pertes d’intérêt pour la marque contrairement à ce qu’affirment d’autres sources.

Bouygues Telecom

Chez Bouygues, le vendeur m’a indiqué qu’une directive avait été reçue directement de la part de Bouygues Telecom, sans mot ajouté de Huawei. Ici, même comportement que chez Orange : on explique très simplement la situation, et rappelle que les mises à jour des téléphones déjà en vente seront honorées.

Concernant la clientèle, il n’y a là encore aucun problème constaté. Les gens ne sont pas effrayés, personne n’est venu poser de question suite à la propagation de la nouvelle, et les téléphones Huawei se vendent au rythme normal.

Pas de directives particulières chez les opérateurs

Est-ce que cette petite expérience menée dans les magasins parisiens se retrouve sur les nombreuses boutiques implantées partout en France ? Nous avons contacté Orange pour savoir si une direction particulière avait été prise par l’opérateur concernant ses points de vente physiques. La responsable presse nous informe que des indications ont été envoyées aux boutiques et aux vendeurs, précisant les dernières informations sur le sujet et notamment ce fameux suivi des mises à jour.

Pour autant, il n’y a pas encore de raison d’adopter un comportement particulier face à ce jeu politique qui a encore des chances de connaître une résolution rapide. De plus, malgré les quelques inquiets au sein de la boutique Orange République, un mouvement de peur global n’a pas été constaté. Au contraire : il n’y a aucun impact majeur pour le moment, pas même sur les ventes.

Nous avons contacté SFR, Bouygues Telecom et Free pour réunir les mêmes informations, et attendons leur réaction. Nous mettrons à jour ce papier dès que nous aurons leurs réponses.

Une chose semble toutefois sûre : malgré l’énorme coup qu’a pris Huawei et qui a retenti au sein des communautés sur le web, le grand public ne semble pas encore avoir été affecté. Le petit monde du constructeur chinois continue de tourner sans encombre, avec peut-être même assez d’élan pour traverser la crise sans aucune égratignure.

Du coup, faut-il acheter un smartphone Huawei/Honor aujourd’hui ?

Suivez toute l'affaire : Donald Trump, Google et Huawei Huawei et Google

  • Pour Google, la fin de Huawei sur Android serait un risque pour la sécurité américaine
  • Huawei : Facebook et Instagram ne seront plus préinstallés sur les smartphones de la marque
  • Face à la menace chinoise, les États-Unis veulent être plus autonomes sur les métaux rares
  • Du coup, faut-il acheter un smartphone Huawei/Honor aujourd'hui ?
  • Apple : Tim Cook ne craint pas de représailles de la Chine sur les iPhone
  • Voici à quoi devrait ressembler le Huawei Mate 30 Lite si les USA ne le tuent pas dans l'œuf
  • Le bannissement de Huawei fera des « dégâts énormes » selon le fondateur d'ARM
  • Nokia affirme avoir surpassé Huawei en termes de contrats sur la 5G
  • Huawei vs Trump : une nette baisse des ventes en France serait déjà à déplorer
  • Le nombre de smartphones vendus dans le monde pourrait baisser de 3,1 % en 2019

Source

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Close