" /> Test Contra Anniversary Collection : une compil' qui remplit son contrat ? | Sendigital
JeuxJeux-Vidéos

Test Contra Anniversary Collection : une compil’ qui remplit son contrat ?

Contra Anniversary CollectionEntre les versions arcade, les versions consoles, les versions européennes, les versions américaines, les versions japonaises, les reskins avec des robots, et même plusieurs bootlegs venant ajouter à la confusion, il est parfois bien difficile de s’y retrouver dans les dénominations et la chronologie des différents épisodes de la série Contra. Commençons donc par défricher la liste des dix titres proposés dans cette compilation. En vérité, elle se base sur seulement cinq jeux différents. Ainsi le premier Contra est disponible en trois versions : arcade, NES et Famicom. Le second épisode a droit à deux déclinaisons : Super Contra pour l’arcade et Super C pour la NES. La version Gameboy (Operation C, qui combine des éléments de Contra et Super C) répond singulièrement à l’appel. Le troisième volet nous est proposé en version américaine (Contra III : The Alien Wars sur NES) et en version européenne où les combattants Bill et Lance sont remplacés par des robots (Super Probotector : Alien Rebels). Enfin, le même principe s’applique pour Contra : Hard Cops, le volet Mega Drive ici disponible en version américaine et robotique-européenne (appelée tout simplement Probotector). Cette multiplicité des versions n’est pas inintéressante puisqu’elle permet de satisfaire tous les joueurs. Que vous préfériez retrouver la version exacte avec laquelle vous avez découvert la série il y a de nombreuses années, ou au contraire que vous souhaitiez découvrir les autres déclinaisons et jouer au jeu des sept différences, Contra Anniversary Collection saura vous apporter satisfaction. On regrette tout de même que cette compilation ne soit pas du tout une intégrale. Sans aller jusqu’à nous proposer les versions les plus modernes (Contra ReBirth sur Wii ou Hard Corps: Uprising sur PS3 et Xbox 360), Konami aurait pu faire un effort supplémentaire et intégrer les différents épisodes PlayStation et PS2, ainsi que le Contra 4 de la Nintendo DS.

BON ANNIVERSAIRE, NOS VIEUX LES PLUS SINCÈRES

Contra Anniversary CollectionManifestement, le mot d’ordre était de se limiter aux versions purement 2D. L’émulation utilisée pour cette compilation est d’ailleurs très correcte. Les jeux sont fluides (trois décennies après leur sortie, heureusement…), il est possible de sauvegarder à tout moment (un seul emplacement par jeu toutefois), les options 50 et 60 Hz sont proposées pour les versions européennes, et quelques options cosmétiques sont disponibles. On peut ainsi changer le fond d’écran pour habiller les écrans 4:3 (fond noir, fond enflammé ou artwork) et choisir parmi six méthodes d’affichage différentes : original, pixel perfect, étirement 16:9, chacune de ces options étant doublée d’une version avec lignes de balayage pour simuler un écran CRT. Le seul bémol concerne l’impossibilité de remapper les contrôles. C’est assez gênant quand on zappe entre certains jeux, puisque le bouton qui servait à sauter dans l’un peut tout à fait être dédié au tir dans l’autre. Enfin, terminons par évoquer la présence d’un “bonus book” bien sympathique, qui regroupe  une fiche détaillée sur chaque jeu de la compilation, des interviews du producteur Nobuya Nakazao et de l’illustrateur Tom duBois, quelques informations supplémentaires (chronologie des différents jeux Contra, analyse du gameplay…) et un nombre non négligeable de documents préparatoires (artworks, concepts de mécaniques de jeu, plan de certains niveaux, ébauches de scénario, storyboards…). Avec ça, vous serez fin prêts pour accueillir le prochain Contra: Rogue Corps, dont la sortie est prévue en septembre !

jeuxactu

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Close