" /> GTA 6 : Une question de temps ? | Sendigital
Grand Theft AutoJeux-Vidéos

GTA 6 : Une question de temps ?

190503081745594314.png

ON RÉCOLTE CE QUE L'ON SAIT

Près de sept mois après la sortie de Red Dead Redemption 2 et en vue de l'annonce imminente des consoles de la neuvième génération, qu'en est-il de Grand Theft Auto VI ? Le dernier épisode de la saga étant sorti en 2013 (un peu moins si l'on compte les nouvelles versions repensées pour les PlayStation 4, Xbox One et PC), cela fait bientôt 6 ans que Rockstar Games se concentre pleinement sur GTA Online, en déployant des mises à jour régulièrement sur les plateformes actuelles, pour le plus grand bonheur des joueurs. Ayant travaillé ces dernières années et dans le plus grand secret sur la préquelle de Red Dead Redemption, difficile de savoir si GTA 6 est un projet prévu de longue date et si son développement est en cours ou non. Aucune information concrète n'ayant réellement filtré à l'heure actuelle, il est légitime que les joueurs commencent à se poser des questions. Aussi, n'étant toujours pas officiellement annoncé par le studio, de nombreux potentiels indices, informations et interviews entourant le futur de la série sont apparus sur la toile depuis la sortie de GTA 5, permettant d'analyser et de décrypter les plans de la compagnie.
Un an avant la sortie du dernier opus sur PlayStation 3 et Xbox 360, en décembre 2012, le futur de la saga est déjà évoqué par Leslie Benzies, ex-président de Rockstar North, impliqué dans le processus créatif des GTA, à travers une interview menée par DigitalTrends. S'exprimant à l'occasion des 10 ans de GTA Vice City et faisant part de son envie de retrouver la ville colorée, il paraît, selon lui, difficile de la sublimer autrement qu'avec son époque de prédilection : les années 80. Toutefois, il est évoqué que la ville pourrait revenir à travers un hypothétique regroupement des différentes cartes de la saga, afin que les joueurs puissent voyager entre elles. Si cela fera lever bien des foules, il faudra toutefois attendre probablement les prochaines consoles pour savoir si un tel projet est réalisable, bien qu'il ait été fait par le passé à travers GTA San Andreas, à une échelle moindre ; il était cependant beaucoup plus simple qu'aujourd'hui de mettre en application de telles idées sur les anciennes consoles, que ce soit en matière de temps ou de développement.
Il ne faudra pas attendre bien longtemps pour entendre parler d'une suite puisque c'est toujours Benzies qui, interrogé par Develop dans son numéro d'octobre 2013, mentionne GTA 6 tout en apportant une vision plus large : « Nous avons des idées pour les 45 prochaines années. Nous ne savons pas ce que sera GTA VI, mais nous avons quelques idées. GTA Online est actuellement au centre des préoccupations ». Une réponse qui permet de comprendre que le studio prendra le temps, comme à son habitude, de bien faire les choses. C'est alors à cette période que le facteur GTA Online va prendre tout son sens. Le multijoueur a-t-il eu une influence sur les plans de Rockstar Games ? Très certainement. Même si GTA 4 disposait d'un mode en ligne tout à fait honorable, l'immense carte de Los Santos et Blaine County donna un nouveau souffle à la saga, un GTA Online plein de possibilités et d'imagination qui lui permet de vivre encore à ce jour. Pourtant, cette déclinaison multijoueur n'a pas empêché le développement de RDR 2, signifiant donc que les développeurs peuvent travailler sur différents jeux en même temps tant Rockstar et ses studios internes ont des effectifs conséquents.

Trois ans plus tard, en mars 2016, des indiscrétions apparaissent notamment via le site TechRadar, laissant penser que le développement vient véritablement de débuter ; le bruit court également qu'un nouveau moteur graphique serait en travaux pour les prochaines générations.

190503081739496001.png

En juillet 2017, GTA 6 est listé dans le CV d'un certain Tim Neff. L'acteur et cascadeur mentionne en effet avoir travaillé sur Red Dead Redemption 2 et un certain… Grand Theft Auto 6. Par le biais de PCgamesn, il dément cependant cette information, prétendant qu'il n'avait pas rédigé ce CV et qu'il ne connaissait pas le site en question : « J'ai travaillé sur GTA 5 il y a longtemps et n'ai rien fait depuis. Désolé pour la confusion. Il semble que j'ai été trollé assez gravement ». Il indique également avoir participé à la motion capture de Red Dead Redemption premier du nom, et non sa suite. Peu de temps après, le CV est modifié. Mais c'était sans compter sur l’œil de lynx de KevFB, administrateur du réseau, ayant fait récemment une découverte intéressante : en effet, Neff est bien mentionné dans le générique de fin de RDR 2 (voir capture d'écran) parmi les autres cascadeurs. Si ceci fragilise ses propos déniant toute implication dans les récents projets de Rockstar, il ne faut pas non plus oublier que son nom n’apparaît également nulle part dans les génériques de fin de Red Dead Redemption et Grand Theft Auto V

En mars 2018, la chaîne YouTube The Know (devenue depuis Inside Gaming), dérivée de Rooster Teeth, partage certains détails sur GTA 6, donnés par une source interne chez Rockstar. L'histoire se passerait ainsi à Vice City mais également en Amérique latine, le joueur pouvant alors passer d'un côté à l'autre de la frontière suivant l'histoire ainsi que selon ses désirs ; le protagoniste, ou un des protagonistes, serait une femme ; et enfin, le jeu ne serait pas commercialisé avant 2021 ou 2022, soit près de dix ans après le dernier opus.

Il faut attendre finalement le mois d'octobre suivant pour que GTA 6 soit évoqué cette fois par Dan Houser en personne dans le magazine GQ, à l'occasion de la sortie de RDR 2. Le co-fondateur de Rockstar Games se réjouit en effet que le prochain jeu de la série phare de la compagnie ne sorte pas dans de telles circonstances politiques, à savoir celles qui ont suivi l'élection de Donald Trump :« On ne sait vraiment pas dans quelle direction on pourrait aller avec ce jeu, ni à quel point les gens s'insurgeraient contre son contenu. Les progressistes et les conservateurs sont très militants, très extrêmes et très furieux en ce moment. C'est effrayant, mais c'est également étrange, surtout que chaque camp semble ne pas rechigner à tendre vers l'absurde de temps à autre. Dans un tel contexte, il est très dur de faire une critique dans de telles conditions. Ce qu'on peut voir est déjà tellement au-delà de la satire. Le propos du jeu serait périmé en deux minutes, tellement les choses changent vite ».Coup de bluff pour un studio qui n'a jamais eu peur d'aller dans les extrêmes ? Véritable crainte ? Difficile à dire mais, même si cela n'a rien d'étonnant, le jeu est enfin évoqué et on en reprendrait bien volontiers. Si véritable inquiétude il y a toujours, les joueurs ne devraient pas voir venir Grand Theft Auto VI avant au moins 2020 ou 2021, année de fin de mandat pour l'actuel président des Etats-Unis (s'il n'est pas réélu).
Entre rumeurs et interviews, Rockstar ne semble pas laisser de traces suspectes. Si ce n'est… par le biais des offres d'emploi. En effet, en janvier 2019, Rockstar India publie une offre d'emploi pour un poste de responsable chargé de la conception des environnements avec pour objectif de« créer les mondes de la nouvelle de génération pour des projets prometteurs à venir ». Mais ce n'est pas tout, puisque la maison-mère de Rockstar cherche également une personne pour« aider à concevoir et développer les outils de MoCap (motion capture) de la prochaine génération ». Cette fois, c'est beaucoup plus limpide, le studio se penche clairement sur les technologies de demain.

Le studio basé à Bangalore ne s'arrête pourtant pas là puisque, en février dernier, celui-ci est à la recherche d'un artiste de véhicules possédant une vaste expérience en matière de modélisation, de sculpture et de texturation d’une gamme variée de véhicules de tous types y compris, mais sans s'y limiter, les voitures, camions et fourgonnettes, motos, hélicoptères, avions, militaires et bateaux. Plus précisément des copies conformes de modèles existants tout en conservant l'essence et la conception de leurs références spécifiques dans le monde réel et des indices stylistiques individuels associés. Le doute s’estompe quant à la description que l'on peut associer directement aux mécanismes d'un jeu comme ceux de la série Grand Theft Auto.

La dernière information est très récente puisqu'elle date du mois dernier. Trouvé par un membre de GTAForums, le futur opus de la franchise a été listé dans le portfolio Artstation d'un certain Bibin Michael, travaillant par le passé pour Rockstar India et concepteur de véhicules pour des mises à jour de GTA Online mais également de GTA VI entre décembre 2017 et avril 2018 ; celui-ci a quitté le studio récemment et travaille désormais chez Codemasters. On peut remarquer sur la page Linkedin de l'intéressé qu'il a bien été employé là-bas, sans plus de précisions. Il apparaît également dans la liste des personnes remerciées ayant travaillés sur Red Dead Redemption 2. Les deux dernières informations pouvant être parfaitement liées entre elles, cela va sans dire que cela bouge en interne du côté de Rockstar.

190503081741628003.png

LES TEMPS CHANGENT

En dehors des conséquences du départ de Leslie Benzies en 2014, toutes ces rumeurs et informations ne sont pas les seules choses à prendre en compte puisque le studio a beaucoup évolué ces dernières et notamment depuis Grand Theft Auto V, revoyant ces enjeux politiques, financiers et commerciales. Tout d'abord, la méthode de travail. En effet, avant le dernier jeu en date de la saga, les différents studios Rockstar Games travaillaient spécifiquement sur une franchise (Rockstar North sur la série GTA, Rockstar San Diego pour les Red Dead, etc.) avant de commencer à se rassembler afin de travailler sur un seul et même jeu, Red Dead Redemption 2 étant la concrétisation de cette nouvelle vision. Mais cela ne signifie pas pour autant que d'autres projets ne sont pas en chantier.
L'écart entre la commercialisation des différents jeux a donc forcément été remis en question. En reprenant toutes les sorties des jeux Rockstar depuis sa création, la firme sortait au départ plusieurs jeux par an avant, au fil du temps, de ralentir le rythme pour finir à un seul jeu par an à partir de 2011, et désormais un seul jeu tous les 5 ans. Alors pourquoi un tel changement ? Outre le changement politique qui peut s'opérer au sein du studio et sans rentrer dans les détails, il était tout simplement plus facile de développer les jeux sur les premières consoles. Chaque nouvelle console étant plus sophistiquée que la précédente, chaque nouveau jeu devant être par principe plus avancé, lui aussi demande alors beaucoup plus de temps et d'investissement humain et financier, rajoutant à cela le fait de devoir s'adapter au marché du jeu vidéo qui évolue constamment. En d'autres termes : prendre son temps c'est gagner du temps. GTA V a ensuite changé totalement la donne via GTA Online, étendant l'univers sur des années, devenant alors de plus en plus difficile pour les joueurs de prévoir quand le prochain jeu pointerait le bout de son nez.
D'un point de vue commercial, il est évident que l'aspect multijoueur a permis d'apporter de nouveaux flux ne serait-ce que financièrement. En plus des ventes colossales, avec plus de 100 millions d'exemplaires de GTA V et 23 millions pour Red Dead Reddemption 2 vendus à ce jour, se reposer sur ces lauriers serait certainement une erreur. GTA Online a permis d'apporter un cadre communautaire en rassemblant des joueurs du monde entier, évoluant constamment avec des mises à jours convaincantes durant des années. Des années qui permettent au studio de maintenir son public jusqu'à son prochain jeu, ainsi qu'avoir une visibilité constante sur Internet, les réseaux sociaux et dans les médias. Mais cela va-t-il durer ? Car Rockstar Games a toujours eu tendance à se faire oublier pour mieux réapparaître par la suite. GTA Online étant quasiment sur la fin (en théorie) et le lancement de Red Dead Online (l'après bêta) devant se concrétiser, GTA devra-t-il passer le relais afin de recréer de l'attente chez les joueurs ou au contraire rester visible au vue de son succès incontestable ? Strauss Zelnick, le président de Take-Two Interactive, semblait avoir déjà fait son choix en 2016, en annonçant vouloir mettre au repos la série pour mieux la faire revenir par la suite. Il va sans dire que l'année 2019 sera peut-être cruciale à ce niveau-là et que les événements devront être suivis de très près.

190512124952771394.png

LE MOT DE LA FIN
Même si beaucoup de personnes attendent le prochain GTA, Rockstar reste un studio de jeux vidéo (au pluriel) et étendre ces projets est très souvent plus sage que de relancer trop souvent la même machine, en témoigne l’essoufflement de grosses licences annuelles ces dernières années, comme Call Of Duty ou Battlefield, pour ne citer qu'eux. Avec de tels effectifs et un tel savoir-faire, nul doute que l'éditeur et développeur à plusieurs cordes à son arc et que d'autres suites peuvent voir le jour, comme Bully 2 (prochain jeu du studio ?), ou encore de nouvelles franchises non annoncées. Ce qui est cependant sûr, c'est que, même si cela peut encore se compter en mois ou en paire d'années, nous sommes plus près de la fin de cette attente que du début et que le prochain jeu sera sans doute annoncé peu de temps après la sortie des nouvelles consoles.
Finalement, le studio n'a jamais eu autant de succès qu'aujourd'hui : une reconnaissance éternelle avec les premiers GTA, notamment avec le passage en 3D, qui n'a cessé de grimper pour ensuite exploser avec GTA V et son mode en ligne ; la confirmation d'une nouvelle grosse licence de jeux vidéos pour Red Dead ; des records de ventes et donc des ressources financières importantes, permettant de donner du contenu gratuit et immersif pour ces jeux ; des effectifs répartis dans une dizaine de sites à travers le monde, et en constante évolution (en témoigne donc Technicolor India passé sous la bannière Rockstar en 2016), pouvant se permettre de prendre son temps, ce qui n'est pas forcément l'option choisie majoritairement dans l'industrie vidéoludique. Verdict donc dans les prochaines années, en attendant de savoir si Rockstar Games décidera de nous donner ce que les joueurs veulent ou au mieux, ce dont ils ont besoin réellement. Il est évident que la compagnie au R étoilé ne s'est jamais retrouvée dans une telle situation : le chant du cygne pour GTA Online, dont le succès est pourtant toujours au rendez-vous ? Quel possible rebond pour un Red Dead Online jouant le funambule avec sa version bêta ? La poursuite des licences existantes ou la création de nouvelles marques ? etc. Beaucoup de questions sans réponses et, comme à son habitude, Rockstar restera probablement très discret concernant ses projets à venir.

Et vous, qu'attendez vous de Grand Theft Auto VI ? Quand sortira-t-il selon vous ? Quelles nouveautés voulez-vous voir apparaître ? Quelles sont vos théories ? Quel serait votre lieu ou bien vos lieux de prédilection ? N'hésitez pas à en débattre sur notre forum consacré au prochain opus de la série et restez connecté sur GTA6.fr pour suivre toute l'actualité concernant le futur hit de la franchise.

Original Article

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Close