Africa

Violences xénophobes : MTN ferme temporairement ses agences au Nigeria

Les violences xénophobes en Afrique du Sud qui ont déjà fait sept morts au moins ont des répercussions au Nigéria, notamment pour le groupe sud-africain des télécommunications MTN. Dans un communiqué, le groupe a annoncé le 4 septembre 2019 la fermeture de toutes ses agences au Nigeria, son plus grand marché avec 190 millions d’habitants. Cette décision intervient après que plusieurs de ses magasins ont été vandalisés par des Nigérians, en représailles aux violences xénophobes perpétrées contre des Nigérians en Afrique du Sud.

« Afin d’assurer la sécurité de nos clients, de nos employés et nos partenaires nous avons décidé d’interrompre nos activités et de fermer nos agences jusqu’à nouvel ordre »,  explique MTN dans son communiqué. En effet, les attaques documentées l’ont été sur des agences du groupe MTN à Lagos, Ibadan (sud-ouest) et Uyo (sud-est). Cette situation intervient alors que depuis des années, les relations entre l’opérateur et le gouvernement nigérian sont des plus tendues. Pourtant, le marché nigérian est le plus important du groupe dans le monde. Il représente en effet un tiers du chiffre d’affaire global de l’opérateur. Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes n’ont pas hésité à appeler à une campagne de boycott de l’opérateur, mais également de toutes les entreprises et produits sud-africains.

Jephté TCHEMEDIE








Digital Business Africa

Tags

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close