" /> Réseaux sociaux : Jugés ''trop pervers'', Facebook supprime trois émojis de sa plateforme | Sendigital
Africa

Réseaux sociaux : Jugés ‘‘trop pervers’’, Facebook supprime trois émojis de sa plateforme

[Digital Business Africa] – C’est une histoire qui fera peut-être sourire plus d’une personne. Les emojis pêche, aubergine et gouttes d’eau utilisés dans certains contextes par les internautes sont désormais interdits sur Facebook. La plateforme a décidé il y a une semaine de les censurer au motif que ceux-ci ont une forte connotation sexuelle. C’est la résultante de la dernière modification des ‘‘standards de la communauté’’ de Facebook, une sorte de Code de bonne conduite dans laquelle se trouve l’ensemble des comportements à adopter ou non sur la plateforme.

De manière pratique, toutes les
publications, les légendes ou les photos publiées dans les groupes de
discussion contenant des émojis ou séries d’émojis à connotations sexuelles
seront potentiellement étudiées par Facebook, qui décidera ensuite de les
supprimer, et peut-être d’appliquer une sanction. Dans le cas où une sanction
sera envisagée, le réseau social fait comprendre que le contexte sera pris en
compte.

« Nous limitons également le langage sexuellement explicite qui peut
mener à la sollicitation, car certains groupes au sein de notre communauté
mondiale peuvent être sensibles à ce type de contenu ou avoir un impact direct
sur leur capacité à communiquer avec leurs amis et la communauté en général
 »,
explique le réseau social.

De manière plus détaillée,
Facebook fait comprendre que cette décision, n’a pas pour but de limiter la
liberté d’expression, mais de lutter contre la promotion d’offres de
travailleurs et travailleuses du sexe. Ceci, conformément aux termes de son
‘‘standard de communauté’’ qui stipule la limitation de contenus facilitants,
encourageants ou coordonnant les rencontres sexuelles entre adultes.

Ecrit par Jephté TCHEMEDIE








Digital Business Africa

Tags

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Close