Africa

PricewaterhouseCoopers livre à l’Etat gabonais les études de faisabilité du Projet CAB-Gabon

[Digital Business Africa] – Le cabinet d’audit
PricewaterhouseCoopers a procédé à la restitution au gouvernement gabonais
représenté par l’Agence nationale des infrastructures numériques et des
fréquences (Aninf) des études de faisabilité du Projet CAB-Gabon (Central African
Backbone, composante du Gabon). La cérémonie de restitution s’est tenue à
Libreville ce 10 octobre 2019 en présence de nombreux cadres de
l’administration gabonaise, de la Secrétaire Général du ministère de la
Communication et de l’Économie Numérique, Liliane Massala, représentant son
ministre ; du représentant du Secrétaire Général de la Communauté Économique des
États de l’Afrique centrale Guicharf Tsangou; et du représentant pays de la Banque
Africaine de Développement (BAD).

Selon le DG de l’Aninf, Alex
Bernard Bongo Ondimba, le gouvernement gabonais, à travers l’ Aninf, avait
sollicité et obtenu l’appui du Groupe de la BAD en 2017 à l’effet de poursuivre
les études de faisabilité de plusieurs projets inscrits dans le portefeuille
projet du plan sectoriel Gabon numérique.

L’accord de don d’un montant de
855 000 dollars, approuvé par le Conseil d’Administration de la BAD et complété
par une contrepartie de l’ANINF, de l’ordre de 45 000 dollars, a permis de
réaliser lesdites études, relatives aux composantes A et B du projet CAB-Gabon,
qui permettront au Gabon d’être une référence en Afrique centrale en matière de
TIC .

« Depuis 2009, sous l’impulsion de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président
de la République, Chef de l’État, notre Pays s’est engagé dans le développement
du numérique. Il entend en faire un levier majeur pour la diversification de
l’économie, pour l’intégration sous-régionale, pour le développement d’une
administration électronique et pour la lutte contre la pauvreté et l’exclusion
sociale 
», fait savoir Alex Bernard Bongo Ondimba.

Présent à cette cérémonie, Lin Mombo, le président du
Conseil de régulation de l’Arcep Gabon, a indiqué que « ces études de faisabilité du projet CAB
Gabon sont une première dans la sous-région et vont, de manière significative,
améliorer le classement du Gabon en matière
de TIC
 ».

Lin Mombo; le président de l'ARCEP Gabon, et Alex Bernard Bongo Ondimba, le DG de l'ANINF.
Lin Mombo; le président de l’ARCEP Gabon, et Alex Bernard Bongo Ondimba, le DG de l’ANINF.

Le détail des études

Ces études de faisabilité
exhaustives techniques et économiques du projet CAB-GABON en mettent en exergue
les points et phases clés de ces projets. Ces études font ressortir un
chronogramme détaillé de la mission intégrant l’ensemble des activités, les
intervenants, la
durée de réalisation ainsi que les différents points formels à réaliser avec
l’ANINF, les études de faisabilités de la phase 2 du projet CAB- GABON,
composante A et enfin les études de faisabilité d’un datacenter/CSIRT/PKI,
composante B.

La deuxième phase du projet CAB Gabon d’un linéaire de 2185
km devrait donc aboutir à la mise en place de deux datacenters. L’un à Nkok et l’autre à
#Franceville.
Tout comme un Centre d’alerte et de réaction aux attaques informatiques (CSIRT)
et d’une Clé d’infrastructure publique (PKI) seront mise en œuvre.

Cartographie du Backbone National Gabonais (BNG)
Cartographie du Backbone National Gabonais (BNG)

Pour rappel, le Backbone national gabonais qui fait partie
du projet CAB-Gabon est un projet d’infrastructure qui consiste à
interconnecter les pays voisins du Gabon, de sécuriser les réseaux existants et
d’assurer l’extension du déploiement de la fibre optique sur le territoire
national. A long terme, le projet CAB-Gabon permettra la baisse les coûts de
communication ; l’amélioration de qualité de service ; le développement
des applications, services et contenus numériques en direction des entreprises
et des citoyens et enfin l’intégration du Gabon au cœur de la société de
l’information et de la communication.

Par Digital Business
Africa








Digital Business Africa

Tags

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Close