" /> Cryptomonnaie : Le ciel s’obscurcit sur le projet Libra de Facebook | Sendigital
Africa

Cryptomonnaie : Le ciel s’obscurcit sur le projet Libra de Facebook

[Digital Business Africa] – La naissance de Libra, le projet de monnaie numérique porté par Facebook est une nouvelle fois compromis. Après l’abandon du projet par PayPal, d’autres géants de la finance ont également annoncé leur retrait en cascade du projet Libra. Il s’agit notamment des émetteurs de carte bancaire Visa et Mastercard, la plateforme de commerce en ligne eBay et les services de paiement Stripe. Dans un communiqué daté du 11 octobre 2019, ceux-ci font part de leur retrait du projet. Un retrait pour l’instant temporaire.

« Nous allons continuer à évaluer la situation et nous prendrons notre décision ultime en fonction d’un certain nombre de facteurs, y compris la capacité de l’association Libra à répondre de façon entièrement satisfaisante à toutes les attentes des régulateurs », explique un porte-parole de Visa. Si de manière générale les quatre entreprises renouvellent leur attachement aux idéaux du projet Libra que sont la démocratisation de l’accès aux services financiers et le développement de crypto monnaies, ils émettent toutefois des réserves quant aux aspects juridiques : les mêmes réserves qui jusqu’ici ont justifiés l’opposition croissante des régulateurs.

En effet, les autorités et régulateurs s’inquiètent des risques potentielles d’utilisations malveillantes de cette monnaie. Dans une tribune signé par deux sénateurs américains, notamment Brian Schatz et Sherrod Brown, ils expliquent que Facebook « n’a pas fourni de plan clair sur comment empêcher Libra de faciliter le financement d’activités criminelles et terroristes, déstabiliser le système financier mondial, interférer avec les politiques monétaires ou exposer les consommateurs à des risques qui n’affectent aujourd’hui que des investisseurs professionnels ».

Ces réticences sont d’autant plus fortes que plusieurs fois au cours de ces dernières années, Facebook a été au cœur de plusieurs scandales liés à sa mauvaise politique de confidentialité et de protection des données. Une réputation qui n’est pas de nature à rassurer les investisseurs, mais également les régulateurs. Malgré ces départs en cascade, l’association Libra a tout de même été créée le 14 octobre 2019 à Genève en Suisse. Leur départ n’entame en rien le projet, confie le SG de cette association.

Ecrit
par Jephté TCHEMEDIE








Digital Business Africa

Tags

SUR LE MÊME SUJET

Close