" /> Cameroun : Nexttel met la pression sur ses employés, menace de limogeage et de diminution de 50% des salaires | Sendigital
Africa

Cameroun : Nexttel met la pression sur ses employés, menace de limogeage et de diminution de 50% des salaires

[Digital Business Africa] – La direction de la société de téléphonie mobile Nexttel Cameroon de l’homme d’affaires Baba Ahmadou Danpullo a menacé de diminuer de 50% les salaires du personnel en cas de non atteinte des objectifs fixé. A Viettel Cameroun SA, cette décision irrite les 1000 employés visés.

La société Viettel Cameroun SA, propriétaire de la compagnie de téléphonie mobile Nexttel, justifie sa décision de modifier les termes du contrat de ses employés par la mise en place «de l’approche par objectif » au sein de la compagnie.

Selon une note de la direction générale de la société rendue publique le 23 mars 2020, « le salaire total de tout le personnel sera désormais indexé au rendement qu’il fournira à l’entreprise. Le salaire sera divisé en deux parties, la première à savoir 50% du montant fixe et seconde partie à savoir 50% variable positivement ou négativement en fonction du résultat réalisé par l’employé durant le mois ».

Nexttel

Cette position n’est pas partagée par les employés de la société qui dénonce une décision unilatérale de leur employeur. « Pendant que le monde en général et le Cameroun en particulier traverse une grande crise sanitaire, Baba Ahmadou Danpullo et ses enfants à la tête de Nexttel décident de réduire de façon unilatérale le salaire de l’ensemble du personnel de 50% », s’indigne sous anonymat un employé sur CameroonWeb.

La direction générale de Nexttel va plus loin en menaçant de licenciement tous les employés qui ne répondraient pas aux nouvelles exigences de la compagnie. « La non atteinte de ces objectifs sur une durée consécutive de 06 mois, équivaut à une insuffisance professionnelle et pourra justifier le licenciement », précise la note du DG de Nexttel Cameroun, Haman Oumar. Les employés de Nexttel ont saisi l’inspection du travail pour examen en profondeur de cette décision.

Gaëlle Massang

Digital Business Africa

Tags

SUR LE MÊME SUJET

Close