Africa

Cameroun : Le Minesec écarte Orange de la collecte des frais de scolarité et des examens officiels

[Digital Business Africa] – Désormais, il ne sera plus possible pour les parents de payer les frais de scolarité de leurs enfants via Orange money, tel que s’était le cas depuis un an. En effet, le ministre des Enseignements secondaires a rendu public un communiqué datant du 25 juillet 2019, qui organise les opérations et les déroulés de paiement des frais de scolarités par voie électronique. Le même communiqué énumère également les opérateurs de mobile money retenus pour le compte de l’année académique 2019-2020.

« Le paiement des frais exigibles pour le compte de l’année scolaire 2019/2020 débute le lundi 05 août 2019 sur l’ensemble du territoire national. Les parents, les tuteurs et les élèves devront payer lesdits frais par voie électronique à travers un opérateur de leur choix, et proche de leur localité. Il s’agit notamment de MTN, Campost, Express Union, United Bank for Africa (Uba). Aucun paiement ne devra plus être fait chez Orange Cameroun qui est appelé à accomplir d’autres tâches avec le ministère des Enseignements secondaires », précise le communiqué ministériel.

Pour l’instant, difficile de dire avec précision la raison de cette suspension. Toujours est-il que le Minesec avait reconnu à l’occasion d’un séminaire sur ces solutions qu’« au regard des dysfonctionnements observés dans ce projet dans sa phase d’implémentation, il a paru judicieux pour le MINESEC de marquer un temps d’arrêt pour évaluer ce nouveau processus de collecte des contributions exigibles et des frais d’examens et concours officiels au ministère des Enseignements Secondaires ».

Au lendemain de cette réflexion, des améliorations ont été apportées, grâce notamment à une mesure spéciale prise par le Chef de l’Etat. Désormais les fonds collectés par les opérateurs seront déposés à Afriland First Bank, l’unique banque commerciale retenue à cet effet. «La grande innovation, c’est l’autorisation que le chef de l’État a donnée pour que nous puissions travailler avec une banque commerciale et qu’on reverse directement aux chefs d’établissement sans frais. La banque ne va rien prélever. Si un enfant a payé 7500 Fcfa, l’établissement sensiblement va garder autour 6000 ou 6500 Fcfa, le reste c’est pour les jeux Fenassco, l’assurance et autres», expliquait Boniface Bayaola, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Enseignements Secondaires chargé de l’Enseignement Normal.

MTN Cameroon étant le partenaire d’Afriland First Bank dans les opérations de monnaie électronique, la filiale du géant télécoms sud-africain a été choisie pour poursuivre la collecte de ces frais. Cela pourrait justifier ce choix, car Orange a pour partenaire bancaire pour les opérations de monnaie électronique la BICEC.

Ecrit
par Jephté Tchemedie





Digital Business Africa

Tags

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close